Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 septembre 2014 3 24 /09 /septembre /2014 14:45
Whiplash

Un jeune étudiant en conservatoire rêve de devenir le meilleur batteur de jazz et se frotte à un chef d’orchestre dangereusement pervers : pour son second long-métrage, Damien Chazelle fait dans le quasi-autobiographique et développe un sujet qu’il avait déjà traité au format court en 2013. Prix du jury à Sundance en 2014, sélectionné ensuite à la Quinzaine des réalisateurs et à Deauville, Whiplash séduit par son traitement frontal de la violence physique et morale qui régit cette relation entre maître et élève.

Dans un conservatoire new-yorkais aux décors grisâtres, Andrew Neyman se détruit les doigts à force de taper sur sa batterie. Miles Teller semble s’être fait une spécialité de ces rôles de jeunes hommes un peu arrogants, renfrognés, pas forcément sympathiques (voir le beau teen movie The Spectacular Now et même Divergente, avant de savoir s’il saura insuffler un peu de cela dans le reboot des Quatre Fantastiques par Josh Trank). Il donne ainsi un relief particulier à ce récit où le héros n’est pas nécessairement un gentil : Andrew trouve par exemple que son père, pourtant adorable et attentionné, est un raté. Il aspire, lui, à devenir un grand, à sortir de la médiocrité en passant à la postérité.

 

La suite sur Accreds...

Partager cet article

Repost 0
Published by Anna - dans Nouveautés
commenter cet article

commentaires

  • : Goin' to the movies
  • Goin' to the movies
  • : Blog de critiques cinéma d'Anna M. «Le cinéma, c’est comme l’amour, quand c’est bien, c’est formidable, quand c’est pas bien, c’est pas mal quand même.» (George Cukor)
  • Contact

GOIN' TO THE MOVIES

Blog de critiques cinéma d'Anna M.

«Le cinéma, c’est comme l’amour, quand c’est bien, c’est formidable, quand c’est pas bien, c’est pas mal quand même.» (George Cukor)

Recherche