Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 février 2007 2 20 /02 /février /2007 19:51
Date de sortie : 19 Avril 2006
Réalisé par Michel Hazanavicius
Avec Jean Dujardin, Bérénice Bejo, Aure Atika
Film français.
Genre : Comédie, Espionnage, Action
Durée : 1h 39min

Gaumont Columbia Tristar Films

Égypte, 1955, le Caire est un véritable nid d'espions. Tout le monde se méfie de tout le monde, tout le monde complote contre tout le monde : Anglais, Français, Soviétiques, la famille du Roi déchu Farouk qui veut retrouver son trône, les Aigles de Kheops, secte religieuse qui veut prendre le pouvoir. Le Président de la République Française, Monsieur René Coty, envoie son arme maîtresse mettre de l'ordre dans cette pétaudière au bord du chaos : Hubert Bonisseur de la Bath, dit OSS 117.

Le genre : parodie élégante

Une comédie française plutôt déroutante. Cet opus d'OSS 117, nouvelle adaptation d'un des romans de la célèbre série de Jean Bruce, est une parodie précise et raffinée de James Bond. Tout y est : l'intrigue emberlificotée, le détective classieux, les girls séduisantes qui lui tombent dans les bras, les traîtrises... mais aussi les traits formelles caractéristiques : intro en noir et blanc, générique coloré avec chanson originale. Un charmant jeu de piste. Mais quelque chose cloche : Hubert Bonisseur de la Bath (c'est tout de suite moins classe...) est un gros beauf. Un décalage ironique qui déclenche bien souvent le rire. Jean Dujardin s'en donne à cœur joie, réinventant ce personnage et s'en moquant : blagues nulles ("et non pas le gratin de pomme de terre !" ), gaffes, idolâtrie incompréhensible pour René Coty... Le rôle lui va comme un gant. OSS 117, Le Caire nid d'espions est un exercice de style très plaisant, entre la bouffonnerie la plus grasse et l'humour finement absurde, entre la beaufitude et l'élégance ironique. Le charme du film tient dans ce délicat équilibre. C'est pourquoi certainement il a plu à des publics si variés, recevant à la fois un bon accueil critique et les acclamations des spectateurs. Volontairement kitsch, cette comédie atypique s'amuse d'elle-même pour le plus grand plaisir du spectateur. Les interprètes s'amusent visiblement beaucoup et la mise en scène les soutient, singulièrement sophistiquée. Le film aurait pu pousser plus loin sa caricature (on ne rit pas aussi souvent qu'on le voudrait), mais ne nous plaignons pas : il est rare qu'une comédie française ait aussi bien compris ce que signifiait la parodie. Joli travail.

Bérénice Bejo et Jean Dujardin. Gaumont Columbia Tristar Films

Jean Dujardin. Gaumont Columbia Tristar Films


Partager cet article

Repost 0
Published by lucyinthesky4 - dans En bref
commenter cet article

commentaires

cristal! 02/04/2008 22:39

La meilleure comédie française depuis "Le diner de cons"...

Snifff 19/03/2007 22:28

Ce film a reçu des bonnes critiques, mais reste sous-estimé. C'est un très grand film, qui prouve que la comédie est un genre à part entière et qu'en France on a de très bons acteurs.

mika182 18/03/2007 16:50

ce film m'a trop fait marrer! au début ça ne me tentait pas pu finalement j'ai passé un agréable moment!

Anna 25/02/2007 20:47

:)A vrai dire je ne me suis pas autant marré que ce qu'on m'avait dt. 3 étoiles pour moi est une étape importante que n'importe quel film ne passe pas ! Maintenant c'est sûr que je n'avais aucune envie de démonter OSS 117, je récompense avant tout son originalité par rapport aux nullités quesont bien souvent les comédies français.

Snifff 23/02/2007 01:01

Au vue de ta critique je me permets de te demander pourquoi tu ne mets que 2 étoiles ?

  • : Goin' to the movies
  • Goin' to the movies
  • : Blog de critiques cinéma d'Anna M. «Le cinéma, c’est comme l’amour, quand c’est bien, c’est formidable, quand c’est pas bien, c’est pas mal quand même.» (George Cukor)
  • Contact

GOIN' TO THE MOVIES

Blog de critiques cinéma d'Anna M.

«Le cinéma, c’est comme l’amour, quand c’est bien, c’est formidable, quand c’est pas bien, c’est pas mal quand même.» (George Cukor)

Recherche