Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 janvier 2007 4 04 /01 /janvier /2007 16:50
L'année 2006 s'achève... Tout va tellement vite, les films passent à une telle allure (à peine sont-ils apparus à l'affiche que déjà il est trop tard pour les voir...) qu'il me semble que s'arrêter un instant sur un petit bilan, fut-il hautement subjectif et non exhaustif, est utile pour réaliser ce que l'année qui vient de s'achever nous a apporté en jubliation (ou pas) cinématographique. C'est pourquoi je vous livre ici mon top perso de l'année 2006 (films vus en salle uniquement).
2006 : une année de cinéma aboslument remarquable, la meilleure depuis longtemps. J'ai réussi à voir 39 films, soit 10 de plus que l'an dernier !

J'attends vos points de vue et vos listes à vous !

Gaumont Columbia Tristar Films


TOP 2006 :

1- Le vent se lève (Ken Loach)
--> Loach filme les déchirures du peuple irlandais avec son style unique et puissant. Sublime et indispensable.
2- Little Miss Sunshine (Jonathan Dayton & Valerie Faris)
--> Une comédie douce-amère et anticonformiste. Des personnages hauts en couleurs merveilleusement interprétés. Jubilatoire.
3- Truman Capote (Bennett Miller)
--> Plongée vertigineuse dans l’univers d’un homme à part avec prestation exemplaire de Philipp Seymour-Hoffman.
4- The Last Show (Robert Altman)
--> Ultime chef-d’oeuvre d’un grand cinéaste. Entre absurde et humanité, entre comédie et désespoir. Un beau conte sur des gens paumés, sur fond de musique country.
 
5- Le secret de Brokeback Moutain (Ang Lee)
--> Ang Lee traite le thème de l’amour impossible entre deux cow-boys avec finesse et sensibilité. Hautement émouvant.
6- Bamako (Abderrahmane Sissako)
--> La réalité brute de l’Afrique par ses propres habitants. Courageux, bouleversant et édifiant.
7- C.R.A.Z.Y. (Jean-Marc Vallée)
--> Tragicomédie québécoise sur un ado en quête de son identité. Ambiance 70s délectable.
8- Le caïman (Nanni Moretti) 
--> L’Italie d’aujourd’hui à travers la vie d’un producteur de séries B. Réflexion sur les enjeux du cinéma engagé. Hilarant et intelligent.
9- Les infiltrés (Martin Scorsese)
--> Un drame mafieux brillamment mené avec réflexion angoissante sur l’identité. Interprétation puissante des trois acteurs principaux.
10- La science des rêves
(Michel Gondry)
--> Comédie psychédélique complètement délirante. Gael Garcia Bernal est à croquer.
11- Borat (Larry Charles)
--> Un doc effrayant et hilarant. Sacha Baron Cohen manie dérision et autodérision avec bonheur et nous entraîne dans le rythme effréné de son road movie dans l’Amérique réac.
12- Mon nom est Tsotsi (Gavin Hood)
--> Un film dur et réaliste sur les tribulations pour le moins originales d’un voyou dans les townships sudafricains. Presley Chweneyagae est époustouflant.
13- Cœurs (Alain Resnais)
--> Drame hivernal profondément triste, superbement filmé et interprété. Resnais est toujours là.
14- Scoop (Woody Allen)
--> Comédie rafraîchissante et vraiment très très drôle, qui nous prouve bien qu’un Woody raté, ça n’existe pas.
15- Volver (Pedro Almodovar)
--> Une comédie sur la force des femmes, sur le mensonge, sur la famille. Un casting de rêve et une émotion véritable.
16- La raison du plus faible (Lucas Belvaux)
-->  Dénonciation sans concession de la brutalité de nos sociétés et du travail industriel. Des personnages profondément humains, interprétés avec puissance et authenticité.
17- Marie-Antoinette (Sofia Coppola)
-->  Balade anachronique dans un Versailles foisonnant. Parfois un peu « too much » mais une réelle intelligence dans la mise en scène et dans l’interprétation.
18- Je vais bien ne t’en fais pas (Philippe Lioret)
-->  Mélanie Laurent est très touchante dans ce drame familial plein de vérité et de profondeur.
19- Munich (Steven Spielberg)
-->  Les attentats de Munich et leurs représailles filmés sans complaisance par une caméra qui sait traquer les contradictions de ses personnages, torturés et sans idéaux.
20- Une vérité qui dérange (David Guggenheim)
-->  Un doc choc sur les conséquences du dérèglement climatique. Prise de conscience immédiate, merci Al Gore !
21- Casino Royale (Martin Campbell)
-->  Un très bon nouveau James Bond. Daniel Craig incarne l’agent 007 à ses débuts avec virilité et charme. Pas de gadgets, pas de filles nunuches. Du pur plaisir !
22- Les Fils de l’homme (Alfonso Cuaron)
-->  Film d’anticipation terrifiant. Une science fiction minimaliste, un monde décharné et desespéré filmé avec brio par Cuaron.
23- Fast Food Nation (Richard Linklater)
-->  Film choral plutôt bien mené sur l’industrie de la malbouffe et ses conséquences dramatiques. Il fallait oser, et c’est assez réussi.
24- Madame Henderson présente (Stephen Frears)
-->  Jolie comédie au cadre délectable (un cabaret dans les années 30). Des personnages drôles et touchants.
25- Blackbook (Paul Verhoeven)
-->  Beau film Seconde Guerre Mondiale sur la résistance, la guerre et ses conséquences. Peut-être idéologiquement limité mais habile. Carice Van Houten est sublime.
26- Libero (Kim Rossi Stuart)
-->  Comédie de mœurs réussie et souvent touchante, même si l’ensemble m’a laissé une impression de malaise, due à la prestation, excellente mais dérangeante, de Kim Rossi Stuart.
27- Les Berkman se séparent (Noah Baumbach)
-->  Récit sympa des difficultés d’une famille après un divorce. Sujet pas vraiment transcendant et personnages pas vraiment sympathiques. Le film est sauvé par ses acteurs.
28- Indigènes (Rachid Bouchareb)
-->  Un bon film de guerre au sujet courageux. Excellents Roschdy Zem et Sami Bouajila. Quelques lenteurs et scènes inutiles n’empêchent pas une puissance indéniable.
29- The Queen (Stephen Frears)
-->  Bien filmé, superbement joué. On se demande juste où est l’âme du film. Antimonarchiques s’abstenir.
30- Vol 93 (Paul Greengrass)
-->  Projet intéressant dans sa neutralité quasi-documentaire. Ce qui fait aussi le manque d’humanité du film.
31- Babel (Alejandro Gonzalez Inarritu)
--> Quelques idées et situations biens senties (cf la partie japonaise) mais dans l'ensemble, scénario trop prévisible et réalisation trop appuyée. 
32- The Holiday (Nancy Meyers)
-->  La comédie romantique de cette fin d’année est plutôt mignonne, assez bien jouée, parfois bien vue (l’ambiance hollywoodienne). Mais niaise dans l’ensemble.
33- Hors de prix (Pierre Salvadori)
-->  Comédie « à l’américaine » à la réussite mitigée. Des passages très drôles, des acteurs plutôt bons mais la verve satirique est définitivement absente.
34- Le dahlia noir (Brian De Palma)
-->  Ambiance de film noir très réussie, acteurs pas mauvais, mais l’ensemble manque de cohérence et d’âme.
35- Syriana (Stepen Gaghan)
-->  George Clooney est méconnaissable dans ce film engagé aux intentions louables mais à l’intrigue vraiment trop compliquée. Aurait pu être passionnant.
36- Pirates des Caraïbes : le secret du coffre maudit (Gore Verbinski)
-->  Une suite légèrement inférieure et inégale. Marrant dans l’ensemble, surtout pour Johnny Depp.
37- Bandidas (Joachim Roenning & Espen Sandberg)
-->  Comédie à l’ambiance western sympatoche mais très dispensable. Avis aux amateurs : deux créatures de rêves sont les héroïnes (Salma Hayek, Pénélope Cruz).
38- Last Kiss (Tony Goldwyn)
-->  Décevant. Zach Braff et ses copains sont marrants mais tout cela sent la bien-pensance à des kilomètres. Très niais dans l’ensemble.
39- World Trade Center (Oliver Stone)
-->  Très très ennuyeux, sans propos réel, ce grandiose projet est un ratage considérable et trop américain pour être pris au sérieux.


BONNE ANNEE 2007 A TOUS !


Partager cet article

Repost 0
Published by lucyinthesky4 - dans Tops & co
commenter cet article

commentaires

barish 23/01/2007 14:43

mon to ciné 2006pour moi , seulement (lol)30 films cete année soit 5 de plus que l'an dernier.

les infiltrés
brokeback mountain
little miss sunshine
walk the line
the fountain
----------
le prestige
les fils de l'homme
la science des reves
casino royale
the last show
----------
stay
inside man
marie antoinette
lord of war
munich
-----------
good night and good luck
la jeune fille de l'eau
scoop
les berkmans se separent
a scanner darkly
-----------
faux amis
mémoires de nos peres
les fous du roi
v for vendetta
the holiday
----------
jarhead
mi3
le dahlia noir
paris je t'aime
da vinci code

Rocher Gérard 10/01/2007 22:26

Quel bon choix !!!! Bonne année à toi et à to blog!
Gérard

  • : Goin' to the movies
  • Goin' to the movies
  • : Blog de critiques cinéma d'Anna M. «Le cinéma, c’est comme l’amour, quand c’est bien, c’est formidable, quand c’est pas bien, c’est pas mal quand même.» (George Cukor)
  • Contact

GOIN' TO THE MOVIES

Blog de critiques cinéma d'Anna M.

«Le cinéma, c’est comme l’amour, quand c’est bien, c’est formidable, quand c’est pas bien, c’est pas mal quand même.» (George Cukor)

Recherche