Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 janvier 2008 2 01 /01 /janvier /2008 16:00
L'année 2007 s'achève, une bien belle année de cinéma. J'ai vu 67 films en salle cette année, ce qui peut paraître ridicule à certains cinéphages, mais représente presque le double de mon score de l'an dernier !
Un classement est toujours difficile à établir, on doit se résoudre à éliminer du top 10 des films que l'on a adoré, on doit admettre que l'impression que nous a laissé un film n'est plus aussi puissante qu'elle l'a été. Il faut aussi pouvoir comparer des films vus souvent à des mois d'intervalle et dont le souvenir en nous n'est pas nécessairement équivalent ! La subjectivité, l'incomplétude, le doute, voire la mauvaise foi, sont donc de mise. Mais, pour artificiel et peu représentatif qu'il soit, un top, c'est toujours l'occasion de revenir sur des expériences de cinéma qui ont forgé une année, et de mettre en évidence des films qui resteront peut-être grâce à cela un peu plus longtemps dans nos mémoires. Pouvoir affirmer qu'un film sorti en début d'année était doté d'assez de puissance pour être encore vivant à notre esprit, tandis qu'un autre peut-être apprécié ne nous laisse finalement que peu à méditer, c'est penser cette force du cinéma, et de l'art en général : rester. Résister au temps. S'éterniser dans le souvenir ému d'un spectateur anonyme qui s'est reconnu, un temps, dans une oeuvre. C'est peut-être aussi pour témoigner de cela que nous sommes là, nous les bloggeurs ciné !
PS : A mon grand regret, pour cause d'une somme de travail importante, je n'ai pas eu le temps de critiquer bon nombre des films vus depuis septembre. J'espère que leur classement dans ce top témoignera au moins un peu de la place qu'ils ont tenu dans mon coeur de spectatrice cette année. Je n'aurai pas le temps de faire un bilan écrit complet de l'année de cinéma 2007, aussi je renvoie à ceux de pL et de diane_selwyn sur leurs blogs.
Trêve de causeries, place au classement !

Warner Bros. FranceBac Films
Ad VitamAffiche française. Warner Bros. FranceOcéan Films


1. La graine et le mulet (Abdellatif Kechiche)
2. L'assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford (Andrew Dominik)
3. Les chanson d'amour (Christophe Honoré)
4. Control (Anton Corbijn)
5. De l'autre côté (Fatih Akin)
++
6. The Bubble (Eytan Fox)
7. Zodiac (David Fincher)
8. La vie des autres (Florian Henckel von Donnersmarck)
9. Le rêve de Cassandre (Woody Allen)
10. Les témoins (André Téchiné)

+
11. Persépolis (Marjane Satrapi & Vincent Paronnaud)
12. Boulevard de la mort (Quentin Tarantino)
13. Paranoid Park (Gus Van Sant)
14. 4 mois, 3 semaines, 2 jours (Christian Mungiu)
15. Lettres d'Iwo Jima (Clint Eastwood)

16.
History Boys (Nicholas Hytner)
17. L'incroyable destin de Harold Crick (Marc Forster)
18. 2 days in Paris (Julie Delpy)

19. Ratatouille (Brad Bird)
20. Un baiser s'il vous plaît (Emmanuel Mouret)
21. Les amours d'Astrée et de Céladon (Eric Rohmer)
22. Loin d'elle (Sarah Polley)
23. Cowboy (Benoît Mariage)
24. Le candidat (Niels Arestrup)
25. Gone baby gone (Ben Affleck)
26. Sicko (Michael Moore)
27. Un coeur invaincu (Michael Winterbottom)
28. Hairspray (Adam Shankman)
++
29. Scandaleusement célèbre (Douglas McGrath)
30. Le dernier roi d'Ecosse (Kevin Macdonald)
31. Un secret (Claude Miller)
32. Le come-back (Mark Lawrence)
33. Planètre terreur (Robert Rodriguez)
34. Dans la vallée d'Elah (Paul Haggis)
35. Les fantômes de Goya (Milos Forman)

+
36. Jane (Julian Jarrold)
37. Sunshine (Danny Boyle)
38. Lions et agneaux (Robert Redford)
39. Across the universe (Julie Taymor)
40.
Pirates des Caraïbes : jusqu'au bout du monde (Gore Verbinski)
41. Le scaphandre et le papillon (Julian Schnabel)
42.
Steak (Quentin Dupieux)
43.
Spiderman 3 (Sam Raimi)
44. Die Hard 4 (Len Wiseman)
45. Chronique d'un scandale (Richard Eyre)
46. Joyeuses funérailles (Frank Oz)
47. Love (et ses petits désastres) (Alex Keshishian)


48. Shrek le troisième (Chris Miller)
49. Très bien, merci (Emmanuelle Cuau)
50.
Les Simpson, le film (David Silverman)
51. Ne touchez pas la hache (Jacques Rivette)
52. Il était une fois (Kevin Lima)
53. La fille coupée en deux (Claude Chabrol)

54. Actrices (Valeria Bruni-Tedeschi)

55. L'homme sans âge (Francis Ford Coppola)
56. Les femmes de ses rêves (Peter & Bob Farelly)
57.
La môme (Olivier Dahan)
58. Molière (Laurent Tirard)
59. L'heure zéro (Pascal Thomas)
60. Harry Potter et l'orde du Phénix (David Yates)
61. Ocean's 13 (Steven Soderbergh)

62. I'm not there (Todd Haynes)
63. Jacquou le croquant (Laurent Boutonnat)
64. A la croisée des mondes : la boussole d'or (Chris Weitz)
65. Les 4 fantastiques et le surfer d'argent (Tim Story)
66. Big Movie (Jason Friedberg, Aaron Seltzer)

Pour compléter mon bilan 2007, quelques classements divers

Top des BO qui déchirent
:

1.2.3.4.5.
6.7.8.9.10.
11.
12.13.14.15. 

Top des feel-good movies
:

1.2.3.
4.5.6.

J'ai aimé cette année et j'assume
:

1.2.3.4.5.
6.Eric Caro / Carcharodondans7.ARP Sélectiondans

Remises à niveau :
Après réflexion, j'ai réévalué certains films vus cette année à la lumière du souvenir qu'il m'en restait et de la qualité des autres films de l'année en comparaison.
  de à (voir la critique d'origine) 
En y repensant, ce film,  même si sans doute peu accessible, est d’une intelligence et d’un humour précieux. Les personnages sont marquants et humains. La morale magnifique (la beauté du savoir) fait d’History Boys un possible film culte pour les lettrés impénitents. À méditer, donc, dans cette période de réformes qui cherchent à mettre l’éducation au service de l’économie…
 de à (voir la critique d'origine)
Inventer un improbable médecin écossais pour raconter l’histoire d’une dictature africaine est finalement un parti pris que peu de choses justifient. On aurait aimé avoir véritablement l’impression d’être en Afrique, comme cela avait été le cas avec le formidable Bamako l’année dernière. Reste le géant Forest Whitaker dans un film tout de même bien mené et intelligent.

J'ai manqué à mon grand regret :



Pour finir, petit hommage aux grands du cinéma qui nous ont quitté :

Fandango Michelangelo Antonioni (1912-2007)
Ingmar Bergman au travail. Collection Christophe L. Ingmar Bergman (1918-2007)
Michel Serrault. Rezo Films Michel Serrault (1928-2007)
Jean-Pierre Cassel. EuropaCorp Distribution Jean-Pierre Cassel (1932-2007)
Jean-Claude Brialy. Pathé Renn Productions Jean-Claude Brialy (1933-2007)

Ulrich Mühe. Océan Films Ulrich Mühe (1953-2007)

Excellente année 2008 à tous !



Partager cet article

Repost 0
Published by lucyinthesky4 - dans Tops & co
commenter cet article

commentaires

whiplash solicitors 09/08/2011 05:20

you’ve got very awesome stuffs here. I really like the theme of the website and how well you organized the content. It's a marvelous job I will come back and check you out sometime.

mat 15/02/2008 19:45

Sicko mérite vraiment sa place dans ton classement car Michael Moore réussi encore un trés bon documentaire et toujours aussi engagé. J'aime bien sa facon de présenter les faits tel qu'ils sont. Et ésperons quand France les choses changes pour ne pas se retrouver dans la même situation avec des meilleurs soin pour les riches.

guelaff théo 11/01/2008 19:29

mon top 10alors pour moi sa serait :

10-naissance des pieuvres
9-4 mois, 3 semaines, 2 jours
8-les chansons d'amour
7-boulevard de la mort
6-american gangsters
5-BUG
4-zodiac
3-la nuit nous appartient
2-l'assassinat de jesse james par le lâche ford


1-les promesses de l'ombre
(amateur de cronenberg n'hésitez pas)

MiKLR37 10/01/2008 19:39

Soit. On tourne en rond.
Stoppons là donc cette "masturbation intellectuelle" sérile...
On l'aura compris tout de même, le film a ses détracteurs et ses amoureux. Et c'est tant mieux. Souvent, les grands films font polémiques. Là je ne dirai pas que c'est le cas, soit. Le futur le dira peut-être un jour.
Allez, laissons un peu le blog d'Anna. A quand le résultat final du top 20 ?

MG 10/01/2008 19:04

Suis-je bien sur le joli blog rose pâle d'Anna ? :D Un peu de tenue messieurs voyons ! :D

Et moi qui ai attribué à Anna Les sucettes à l'anis dans mon blindomaton ça tourne vraiment vinaigre :-)

Mais ce genre de débat est fort plaisant même intéressant et c'est dans cette idée que je suis parti sur notre nouvelle rubrique "désinformation" dans le but d'étendre ces oppositions d'avis sur l'actualité....

Quand Anna va voir ça :D

Carcharoth 10/01/2008 16:03

Je n'éjaculerais jamais sur les chansons d'amour, ce serait leur faire trop d'honneur.
Bon après ça qui lira la suite ?
Il y a quelqu'un ? bien... Pour les trucs sociologiques, oui sans doute que les exceptions sont des déviants. En même temps un trio a trois qui se décompose pour aboutir à un couple homo, si ça c'est pas de la "déviance" (en terme sociologique bien sur)...
Moi j'aime bien l'expression de branlette intellectuelle, et je trouve que le film en est une, plus que notre discussion, qui soulève beaucoup de points intéressant même si on commence sérieusement à tourner en rond.
Et les chansons d'amour ne sont pas hermétiques, je ne les ais juste pas aimées.

pierreAfeu 10/01/2008 11:53

Moi je dis que MiKLR37 a remis tout le monde à sa place ! Et puis, il n'y a aucune honte à se masturber, bien au contraire… ;-)
Pour ce qui est d'un débat sur la critique, il faut sans doute commencer par dissocier ceux qui en font profession, de ceux qui, comme nous, s'y adonnent par loisir (ou désœuvrement… lol). Les professionnels sont sensés "objectiver" leur subjectivité, alors que notre démarche est multiple : parler avant tout de soi pour certains, échanger pour d'autres, régler des comptes, que sais-je… Mais l'idée de ce débat est intéressante.

MiKLR37 10/01/2008 09:41

Le débat continue ou la masturbation (cf. snifff) se poursuit (mais à quand l'orgasme ?)...Je tiens d'abord à préciser que si quelqu'un se sent offenser par mes propos, ce n'est pas le but, et je m'en excuse d'avance, mes formulations pouvant prêter à confusion mais vous savez mes doigts courent le long des touches du clavier et j'ai bien souvent du mal à les arrêter...donc Carcharoth notamment, je souhaitais pas "t'attaquer" mais défendre une vision du film. D'ailleurs c'est ce que nous faisons tous à chaque film, on a une vision individuelle auxquels on agrège des concepts prétendus universels. Enfin, bref. Je ne vais pas rentrer dans l'auto-masturbation.

Je voulais revenir sur des propos de pierreAfeu : "A force de débats ici ou là (tout comme à propos de La graine et le mulet par exemple), les positions se radicalisent de plus en plus" Malheureusement, si nous sombrons dans ce manichéisme radicalisant tout comme dans la politique c'est que des gens mal avisés poussent à radicaliser les camps et à généraliser ceux qui aiment un film et ceux qui n'aiment pas le film. Je défends ardemment La Graine et le Mulet également qui m'en voudra ? J'ai vu que ffred et Fritz ont détesté le long de Kechiche, or j'ai compris leurs arguments (lenteur, mouvements de caméra, etc.), ils ont vu du misérabilisme où j'ai vu un espoir mélancolique de vie incroyable. Après, il faut concevoir que des gens soient hermétiques à certaines oeuvres. De même pour les Chansons. Ce que je voulais juste réctifier c'est l'utilisation abusive d'étiquettes comme "bobo", Carcharoth dit bobo "vient de bourgeois bohème, c'est la lie de la société, c'est avoir du fric et une bonne conscience", alors faut-il être bobo pour saisir Les Chansons ? Que evrais-je penser de moi suis-je un bobo ? J'en doute.
Par ailleurs, je comprends mieux tes seconds arguments (plat, chiant, redondant, etc.), et je comprends que la tournure que prend l'histoire ne te touche pas, ni même les chansons écrites par Beaupain. En revanche, je trouve moins judicieux de prendre des études sociologiques comme preuve, il est vrai elles auront toujours audience scientifique, mais si on se fie aux études, aux sondages, que devient l'exception à la règle ? La marge, la déviance ?
Pour Snifff, je n'aime pas cette expression de "masturbation intellectuelle" parce que si on va au fond du sens, ce débat serait totalement inutile si ce n'est un plaisir tout à fait égoïste et solitaire. Or ma démarche est altruiste. J'aime débattre, proposer ma vision, écouter celles des autres, et voir ce que je comprends et saisis et ce qui me semble érroné. Le critique ne détient pas la vérité.
J'ai envie de créer une espèce de rubrique débat où la première thématique serait justement la critique. Qu'est ce qu'être critique ?

MG 10/01/2008 00:40

Oui je pense que Christophe Honoré serait ravi de l'accueil que l'on porte à son film ! Quel meilleur public que celui que l'on compose :-) En tout cas au moins il suscite le débat enfin Snifff a parfaitement raison sur ce type de débat y'a bien pire genr celui de la midineT en SMS :D

Et puis Carcharoth j'aurais jamais osé t'insulté de beauf de la droite profonde, mais en fait tu reproches bien ce côté bourgeois à Honoré avec dit de façon pessimiste "un lycée qui déclame du Aragon de bon matin" mais bon on t'en tient pas rigueur parce qu'on t'aime bien quand même ! Je me demande ne serais-tu pas un bobo refoulé ? :D mdr !

Snifff 09/01/2008 23:55

Moi je pense que Christophe Honoré serait ravi de lire tout ce blabla intellectuellement masturbatoire.

Par contre m'insultez pas pour que je viens de dire. Même si je le pense. Il faut juste reconnaître que cette discussion n'est qu'une forme de masturbation intellectuelle. Ce n'est pas méchant quand je le dis, puisque je suis un grand adpete de cette pratique également, mais je reconnais la pratiquer.

  • : Goin' to the movies
  • Goin' to the movies
  • : Blog de critiques cinéma d'Anna M. «Le cinéma, c’est comme l’amour, quand c’est bien, c’est formidable, quand c’est pas bien, c’est pas mal quand même.» (George Cukor)
  • Contact

GOIN' TO THE MOVIES

Blog de critiques cinéma d'Anna M.

«Le cinéma, c’est comme l’amour, quand c’est bien, c’est formidable, quand c’est pas bien, c’est pas mal quand même.» (George Cukor)

Recherche