Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 février 2007 6 24 /02 /février /2007 10:31
Date de sortie : Décembre 1961
Réalisé par Anthony Mann
Avec Charlton Heston, Sophia Loren, Gary Raymond
Film américain, espagnol.
Genre : Drame, Romance, Historique, Aventure
Durée : 3h 4min.



Rodrigue, "El Cid", cherche à concilier amour et honneur : alors qu'il doit mener le combat contre les Maures qui envahissent l'Espagne, il tue en duel le père de Chimène, son grand amour.

Le genre : épique

La première heure de cette fresque épique pour le moins spectaculaire est absolument formidable : évidemment, puisqu'il s'agit de l'intrigue de cette merveille qu'est la pièce Le Cid, de notre Corneille national, avec son célèbre dilemme qui tiraille les personnages entre amour et honneur. Le reste du scénario (les deux heures suivantes, donc) brodent autour des exploits ultérieurs et de l'héroïsme du mythique sauveur de l'Espagne. Cette seconde partie est plus inégale et comporte des longueurs même si elle est dans l'ensemble respectueuse de l'esprit de l'épopée hors du commun que constitue le parcours du Cid. Belle reconstitution et belle photographie, qui rendent l'aventure visuellement remarquable. Anthony Mann, brillant réalisateur de western, excelle ici en s'affranchissant des interdits que dictaient les conventions du théâtre classique français (règles de bienséance et des trois unités) : les scènes de combats, les duels notamment, sont superbement filmés. Les scènes de guerre sont plus classiques mais résolument passionnées et efficaces, à grand renfort de décors majestueux et de figurants en costume. En meneur des troupes, Charlton Heston est excellent : plein de conviction et de prestance, il est un Cid formidable. La belle Sophia Loren est quant à elle un peu plus godiche et édulcore quelque peu le personnage de Chimène, même si elle se montre capable d'être émouvante quand il le faut. Ce Cid-là est une tragédie à grand spectacle très réussie ; on lui pardonne facilement ses quelques défauts car il possède une force considérable. Excellente musique de Miklos Rozsa.



Partager cet article

Repost 0
Published by lucyinthesky4 - dans En bref
commenter cet article

commentaires

  • : Goin' to the movies
  • Goin' to the movies
  • : Blog de critiques cinéma d'Anna M. «Le cinéma, c’est comme l’amour, quand c’est bien, c’est formidable, quand c’est pas bien, c’est pas mal quand même.» (George Cukor)
  • Contact

GOIN' TO THE MOVIES

Blog de critiques cinéma d'Anna M.

«Le cinéma, c’est comme l’amour, quand c’est bien, c’est formidable, quand c’est pas bien, c’est pas mal quand même.» (George Cukor)

Recherche