Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 décembre 2007 7 09 /12 /décembre /2007 11:56
Date de sortie : 28 Novembre 2007
Réalisé par Julie Taymor
Avec Evan Rachel Wood, Jim Sturgess, Joe Anderson
Film américain.
Genre : Comédie musicale
Durée : 2h 14min.



Une histoire d'amour dans les années 60, au coeur des manifestations anti-guerre, des voyages spirituels et du rock'n roll, qui part des docks de Liverpool vers le psychédélique Greenwich Village, des émeutes de Détroit aux champs de bataille du Vietnam. Jude et Lucy sont plongés, avec des groupes d'amis et de musiciens, dans le tumulte des années anti-guerre et des révolutions culturelles, guidés par "Dr Robert" et "Mr Kite". Jude et Lucy sont la proie des forces tumultueuses qui secouent l'époque et vont les obliger à se trouver eux-mêmes pour se retrouver l'un l'autre...

Le genre : clip

Une comédie musicale, se déroulant dans les années 60, avec des chansons des Beatles qui plus est : je n’ai pas pu manquer ça ! Le postulat d’Across the universe est des plus originaux et excitants : au lieu de greffer des chansons sur un scénario comme c’est souvent le cas dans le musical, inventer une intrigue à partir de chansons préexistantes. Et quelles chansons ! La réalisatrice Julie Taymor (Frida) a accordé un soin tout particulier à leur intégration dans le scénario, de façon parfois artificielle il est vrai (les personnages ont tous des prénoms venus des chansons des Beatles : Jude, Sadie, Prudence, Lucy…), mais toujours plaisante. Les réorchestrations des morceaux plus ou moins connus des Fab Four sont en général réussies, parfois surprenantes (I want to hold your hand devient mélancolique, Let it be se transforme en gospel), d’autant plus que les acteurs font preuve d’une qualité vocale indéniable. L’un des bonheurs du film est qu’il ne devient jamais un racoleur best-of du légendaire groupe de Liverpool, mais qu’il prend le risque d’exhiber des chansons souvent méconnues, telles que Hold me tight, I’ve just seen a face, Being for the benefit of Mr. Kite, Dear Prudence… L’intrigue fait bien évidemment pâle figure à côté de la richesse musicale de l’ensemble : une sympathique bluette sur fond de luttes dans les années 60. Le film aurait peut-être gagné à être moins long. Si la première heure est un régal, la seconde moitié est plus difficile à digérer... L'action devient répétitive, d'autant que l'on se fiche un peu des déboires sentimentaux des personnages (la réalisatrice aussi, semble-t-il). La représentation de cette période riche et passionnante que sont les sixties reste stéréotypée et parfois kitsch, même si l’on retrouve avec bonheur son esprit de libération, coloré, révolté, anticonformiste. Les manifestations contre la guerre du Viet-Nam, la drogue, le rock’n’roll, les gourous déjantés, les voyages à travers les Etats-Unis : tout y est ! Au risque d’en faire un peu trop… L’aspect « trip psychédélique » du film est toutefois parfaitement adapté à ces considérations et la cinéaste fait preuve d’une invention visuelle remarquable. Chaque chanson est l’occasion de clips amusants, inventifs, délirants, foisonnants, qui ne versent que très rarement dans le mauvais goût (à l’inverse de Moulin rouge !, auquel l’aspect frénétique et outrancier de la réalisation fait parfois penser). Noyés sous cette exubérance visuelle, les interprètes font ce qu’ils peuvent pour exister à travers des personnages-prétextes tout de même peu fouillés et ne s’en sortent pas si mal, en particulier le séduisant Jim Sturgess, petite révélation du film. On retrouve aussi avec plaisir la jolie Evan Rachel Wood. Long clip coloré et foutraque, feel good movie qui ne recule pas devant la mélancolie, Across the universe a les qualités de ses défauts. Une chose est sûre : il crie au haut et fort l’intemporalité et l’universalité des chansons de l’éternel plus grand groupe pop de l’univers. Et puis, un naïf « All you need is love » en guise de morale ne peut pas faire de mal !

Gaumont Columbia Tristar Films

Gaumont Columbia Tristar Films

Gaumont Columbia Tristar Films


Partager cet article

Repost 0
Published by lucyinthesky4 - dans Nouveautés
commenter cet article

commentaires

Hydie 30/07/2008 13:28

Je suis tout à fait d'accord avec cette critique, c'est vrai que l'histoire d'amour de fond est assez mielleuse, mais j'ai particulièrement apprécié certaines scènes (comme l'engagement de force du jeune Max dans l'armée, ou bien les scènes psychédéliques avec Bono et Mr Kite).
ça restera une sympathique comédie musicale (avec des chansons particulièrement bien reprise pour une fois ^^) qui nous aura fait découvrir quels acteurs qui devrait avoir un bel avenir devant eux (Jim Strugess, Joe Anderson...)

DZ 16/12/2007 15:00

Nom de Dieu, on s'est fait sucrer Across the Universe !

MG 16/12/2007 14:16

Un film que je voulais vraiment voir...et avec DZ on n'aura pas cette chance ...Merci la programmation dans 5 salles françaises ...

  • : Goin' to the movies
  • Goin' to the movies
  • : Blog de critiques cinéma d'Anna M. «Le cinéma, c’est comme l’amour, quand c’est bien, c’est formidable, quand c’est pas bien, c’est pas mal quand même.» (George Cukor)
  • Contact

GOIN' TO THE MOVIES

Blog de critiques cinéma d'Anna M.

«Le cinéma, c’est comme l’amour, quand c’est bien, c’est formidable, quand c’est pas bien, c’est pas mal quand même.» (George Cukor)

Recherche