Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 septembre 2007 5 28 /09 /septembre /2007 18:14
Date de sortie : 13 Décembre 2006
Réalisé par Luc Besson
Avec Freddie Highmore, Mia Farrow
Film français.
Genre : Animation, Aventure, Fantastique
Durée : 1h 43min.

2006 EuropaCorp – Avalanche Productions – Apipoulaï Prod

Comme tous les enfants de son âge, Arthur est fasciné par les histoires que lui raconte sa grand-mère pour l'endormir : ses rêves sont peuplés de tribus africaines et d'inventions incroyables, tirées d'un vieux grimoire, souvenir de son grand-père mystérieusement disparu depuis quatre ans. Et si toutes ces histoires étaient vraies ? Et si un trésor était véritablement caché dans le jardin de la maison ? Et si les minimoys, ces adorables petites créatures dessinées par son grand-père, existaient en chair et en os ? Voilà qui aiderait à sauver la maison familiale, menacée par un promoteur sans scrupule ! Du haut de ses dix ans, Arthur est bien décidé à suivre les indices laissés par son grand-père pour passer dans l'autre monde, celui des Minimoys, et découvrir les sept terres qui constituent leur royaume...

Le genre : sortie ratée

On nous avait tellement bassiné avec la promo d'Arthur et les Minimoys que je n'avais pas eu envie d'aller le voir à sa sortie. C'est maintenant chose faite : j'ai vu le supposé dernier film de Luc Besson. Fidèle à son image de grand enfant, il nous a tricoté un divertissement pas désagréable, joli à regarder, mais bien en deçà de ses grandes réussites car singulièrement dépourvu d'originalité, d'imagination et de personnalité. Dans une première partie extrêmement convenu, Charlie... euh, pardon, Freddie Highmore se morfond dans sa maison avec sa mémé Mia Farrow (si si !) parce que la municipalité va venir la leur prendre. Tout ceci est tellement prévisible qu'on ne prend aucun plaisir à assister à cette succession gratuite de péripéties. On attend donc avec appréhension le début de la partie animation. Et en effet, cela s'améliore un peu, le soin apporté aux décors et aux personnages étant manifeste. Mais l'univers des Minimoys reste d'une banalité considérable, l'imaginaire déployé ne tient jamais ses promesses. Poussant à son paroxysme tous ses habituels points faibles (les dialogues, notamment, sont d'une fadeur sans nom), Besson nous balade mollement dans un univers kitsch et sans surprise. Les gags sont étrangement nuls. Les moments les plus attendus tombent à l'eau, j'en veux pour exemple l'apparition du terrible Malthazard. Franchement, un méchant qui s'appelle M le maudit, ça évoque tout de suite Peter Lorre en psychopathe pathétique, d'où une certaine déception - voire une déception certaine - quand on voit apparaître cette pâle caricature des grands méchants de cinéma. Et vous connaissez la meilleure ? Ce méchant, on ne doit pas prononcer son nom... Quelle originalité ! Bref, Arthur et les Minimoys ne satisfait aucune de nos attentes, ce qui est tout de même un comble pour un film à ce point commercial ! Ce devait être le dernier film de Luc Besson. Il semble que ce ne soit pas tout à fait vrai, puisque deux suites sont en préparation... En tout cas, ce provisoire testament n'est pas forcément représentatif de l'œuvre d'un réalisateur qui n'a certes jamais été génial mais qui, dans ses meilleurs moments (je ne parle donc pas d'Angel-A...) faisait preuve d'imagination et d'une capacité certaine à forger une ambiance et un scénario dignes de ce nom. La déception en est d'autant plus grande.

Freddie Highmore et Mia Farrow - Photo : Etienne George. 2006 EuropaCorp – Avalanche Productions – Apipoulaï Prod

2006 EuropaCorp – Avalanche Productions – Apipoulaï Prod


Partager cet article

Repost 0
Published by lucyinthesky4 - dans En bref
commenter cet article

commentaires

whiplash solicitors 09/08/2011 05:08

There are certainly a lot of details like that to take into consideration. All are good pints to consider for. I now consider the thoughts above as general inspiration.

Ashtray-girl7 29/10/2007 22:38

Oh non, les nanas, vous éxagérez! Il est loin d'être mauvais ce film! Moi je l'ai trouvé super amusant, mignon tout plein, etc... Il est vrai que j'ai le profil d'une attardée juvénile, mais quand même... Un peu de poésie comme quand on était mômes, nan? :-)

DZ 29/09/2007 15:12

Déja que le livre est relativement super barbant, j'imagine le film... surtout le passage "aventure" de la fin.

  • : Goin' to the movies
  • Goin' to the movies
  • : Blog de critiques cinéma d'Anna M. «Le cinéma, c’est comme l’amour, quand c’est bien, c’est formidable, quand c’est pas bien, c’est pas mal quand même.» (George Cukor)
  • Contact

GOIN' TO THE MOVIES

Blog de critiques cinéma d'Anna M.

«Le cinéma, c’est comme l’amour, quand c’est bien, c’est formidable, quand c’est pas bien, c’est pas mal quand même.» (George Cukor)

Recherche