Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 janvier 2010 2 12 /01 /janvier /2010 16:11
Metropolitan FilmExport

Drew Barrymore est cool. Actrice de talent, elle a notamment tourné dans des comédies romantiques de qualité, ce qui est assez rare pour être remarqué : Collège Attitude (Raja Gosnell), Amour et amnésie (Peter Segal), Terrain d’entente (frères Farrelly) et Le come-back (Mark Lawrence), c’est quand même le haut du panier (j’excepte le récent et affreux Ce que pensent les hommes). Elle est également la productrice de Donnie Darko, ce qui démontre un goût certain. Son premier film de réalisatrice, avec la non moins cool Ellen Page dans le rôle principal, ne pouvait qu’intriguer. Avant d’entrer dans le vif du sujet, offrons-nous une petite phrase pour lyncher les distributeurs français du film qui ont tout fait pour lui donner une image lisse et niaise : l’affiche digne d’une couverture de Jeune et jolie et le titre devenu fade, alors que l’original Whip it ne manquait pas de puissance évocatrice (le coup de fouet) et était dans le ton du film, énergique et foutraque.

Bliss reprend donc une veine psychologique propre au cinéma indépendant américain récent, avec personnages un peu décalés et commentaires sur la vie de famille de la classe moyenne (Little miss sunshine, Juno…). Le film est un récit d’émancipation où le roller derby symbolise n’importe quelle voie que l’on trouve pour faire sa vie et quitter la maison. Loin des concours de beauté niais auxquels sa mère l’inscrit depuis toute petite, Bliss trouve une existence alternative dans le violence exaltante de ce sport bourrin relativement hallucinant. Il y a donc un côté sentimental qui est le plus naïf et le moins original du film, mais cette façon de greffer sur un teen movie indé banal une intrigue « film de sport » complètement barjo, où l’on assiste à des scènes où des filles en petites tenues et aux pseudonymes guerriers s’éjectent d’un circuit de patin à roulette sous les hurlements d’une foule surexcitée, est vraiment jouissive.

Ellen Page, Andrew Wilson, Kristen Wiig et Drew Barrymore. Metropolitan FilmExport

Car ce qui intéresse avant tout Drew Barrymore c’est l’énergie de ses héroïnes, qu’elles soient des ados comme Bliss (Ellen Page dans un rôle sensiblement proche de celui de Juno) ou des trentenaires un peu décalées, un peu en dehors du moule (les excellentes Kirsten Wiig, Juliette Lewis, Zoe Bell, Drew Barrymore elle-même…). Ce sont toutes des femmes libres, émancipées, ultra séduisantes sans pour autant rentrer dans les standards hollywoodiens habituels (pareil pour les mecs : le copain de Bliss, c’est pas Rob Pattinson mais il est beaucoup plus crédible comme ça !). Le casting des seconds rôle est dans l’ensemble absolument parfait et hilarant. Le scénario n’évite pas les passages obligés du genre et le sentimentalisme un peu facile (le conflit de l’héroïne avec sa mère) mais Bliss séduit in fine par le regard juste et fort qu’il porte sur toutes ces filles qui choisissent de faire du roller derby l’expression de leur désir de vivre comme elles l’entendent.

Critique également publiée sur Gwaeron.org


Partager cet article

Repost 0
Published by lucyinthesky4 - dans Nouveautés
commenter cet article

commentaires

whiplash solicitors 08/08/2011 07:31

We vary with numerous men and women here; I ran across this site post We couldn’t leave until finally We concluded, although it wasn’t exactly what I became looking for, had been a nice examine although. I'll instantaneously buy your blog site supply to remain in effect of any improvements.

Iron mel 24/01/2010 23:33

pas forcément, t'es plus rapide si t'es légère ;)

Ashtray-girl 23/01/2010 20:40

Et ayant la carrure de quaterbacks par la même occasion! :D

Iron mel 22/01/2010 16:53

je suis d'accord créons cette ligue! perso, je cherche des filles motivées :)

Ashtray-girl 21/01/2010 12:07

Yeah! :D
Mais d'abord... Faut choisir un nom de Team bien accrocheur... Et des pseudos emballants!

Anna 21/01/2010 06:50

Ok les filles, créons toutes ensembles la ligue français de roller derby ! On va s'éclater !

Ashtray-girl 20/01/2010 23:54

Bon, tout comme Mélissa, moi, je veux instaurer une ligue clandestine de roller Derby en France, ça déchire trop sa race!
Gros gros coup de coeur pour ce Whip It de Drew Barrymore (ceci dit, avec elle, je ne m'attendais pas à une franche décéption) et pour Ellen Page, définitivement trop "cool". Le côté sentimental ne m'a même pas gênée (enfin c'est moi, c'est normal... :D).
Bref, une sacrée réussite.

Miss J 16/01/2010 16:27

Bonjour et bonne année!
J'ai bien aimé Bliss aussi... c'est plein d'énergie et attachant comme film.
A+
Miss J

Mélissa 12/01/2010 18:34

Je VEUX faire du roller derby ! Quel film "détente" idéal !

Anna 12/01/2010 17:52

Parce que 2 pour moi c'est bien, mais ça personne ne le comprendra jamais ! Ça veut dire au choix "pas mal", "sympa", "agréable" et parfois "moyen" ou "décevant" mais pas toujours. Dans ce cas précis ça équivaut à 12 sur 20^^
J'ai insisté sur la dimension éminemment sympa et "frais" du film et j'ai laissé filer le côté sentimentalo-exaspérant (les rapports avec la mère) mais il est bien présent et m'a empêché d'adhérer entièrement.

  • : Goin' to the movies
  • Goin' to the movies
  • : Blog de critiques cinéma d'Anna M. «Le cinéma, c’est comme l’amour, quand c’est bien, c’est formidable, quand c’est pas bien, c’est pas mal quand même.» (George Cukor)
  • Contact

GOIN' TO THE MOVIES

Blog de critiques cinéma d'Anna M.

«Le cinéma, c’est comme l’amour, quand c’est bien, c’est formidable, quand c’est pas bien, c’est pas mal quand même.» (George Cukor)

Recherche