Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mai 2010 7 02 /05 /mai /2010 21:01
Initié par alexandre mathis et repris par nombres de collègues blogueurs (Ed de Nightswimming, Dr Orlof, FredMJG), le top 10 des films d'animation débarque sur GTTM. Challenge difficile à relever pour moi dont l'inculture dans le domaine est manifeste. En particulier, je tiens à préciser ma nullité totale en cinéma d'animation japonais (si vous avez des conseils...). Tentons tout de même, par ordre chronologique.

***

Les aventures du prince Ahmed de Lotte Reiniger (1926)
Pour l'émotion "primitive" (mais bien réelle) que suscite ce film, qui est le premier long-métrage d'animation encore conservé. Certaines séquences sont de véritables prouesses.

Blanche-Neige et les sept nains de Walt Disney (1938) 
Pour le charme, la poésie et la beauté. Malgré tout ce qu'on a pu en dire, ne négligeons pas Disney ! Auraient pu concourir : Alice au pays des merveilles, Fantasia, La belle au bois dormant (et plus récemment, et sur un mode moins premier degré, Aladdin et Kuzco).

Swing Shift Cinderella de Tex Avery (1945)
Pour l'inventivité, le burlesque, la drôlerie. J'ai choisi celui-là, j'aurais pu en choisir d'autres.

Yellow Submarine de George Dunning (1968)
Pour les Beatles période psyché. Bien que le groupe ne se soit pas totalement investi sur le projet, on retrouve dans ce film beau et charmant leur esprit et leur humour. Et leur musique, surtout.

Le roi et l'oiseau de Paul Grimault (1980)
Le numéro un absolu. Pour la poésie, l'absurde, l'intelligence, l'humour, Prévert, le royaume de Tachycardie, la bergère et le ramoneur, l'amour contre la tyrannie.

Wallace et Gromit : une grande excursion de Nick Park (1989)
Pour la malice et l'inventivité. J'ai choisi celui-ci parce que c'est le premier, mais The wrong trousers ou A close shave sont également géniaux. Le long-métrage de 2005, Le mystère du lapin-garou, était plus inégal à mes yeux.

Toy story de Andrew Stanton et Lee Unkrich (1995)
Pixar, forcément. Ce film reste aujourd'hui incroyablement impressionnant, et tellement drôle. Aurait pu concourir : Toy story 2, évidemment, et Le monde de Némo que j'adore. (Monstres & cie et Ratatouille ne sont pas loin non plus).

Le Studio Ghibli Le voyage de Chihiro de Hayao Miyazaki (2001)
Pour l'enfance sans niaiserie, pour l'incroyable beauté des images, pour l'émotion. Je confesse ma connaissance très limitée du cinéma de Miyazaki : je n'ai vu que quatre films du cinéaste japonais. Auraient pu concourir également : Le château ambulant et Ponyo. Concernant les studios Ghibli, je pense être une des seules habitantes de cette planète à n'avoir pas été bouleversée par Le tombeau des lucioles d'Isao Takahata, d'où son absence ici.

Les triplettes de Belleville de Sylvain Chomet (2003)
En réalité, je n'ai pas revu ce film depuis sa sortie. Mais je conserve un souvenir assez bouleversé de la mélancolie, la douceur et l'humour un peu absurde qui s'en dégage. Les graphismes sont absolument charmants.

New Israeli Foundtion for Cinema & Television Valse avec Bachir d'Ari Folman (2008)
Pour le courage et l'originalité de la démarche, et la mise en image très inventive de l'inconscient, de la mémoire, du traumatisme.

***

Mention spéciale du "j'y ai pensé à la dernière seconde et c'était trop tard" : le très beau Vincent de Tim Burton (1982).

Je ne m'aventure pas dans l'anime télévisé car entre les mangas qui ont fait mon bonheur d'enfant et les séries américaines comme Les Simpsons, South Park, Futurama ou l'éphémère mais bien coolos Sit down shut up, on n'aura jamais fini.


Partager cet article

Repost 0
Published by lucyinthesky4 - dans Tops & co
commenter cet article

commentaires

Tred 11/05/2010 12:24

Un classement d'un bel éclectisme, pour une nulle en la matière ^_^
Niveau animation japonaise, je te recommande, en dehors de l'univers Ghibli, "La traversée du temps" et "Amer béton", deux réussites formidables dans des genres différents, le premier, fantastique mélancolique, le second, chronique sociale bouillonnante.

pinksataniste 07/05/2010 14:16

C'est un classement nettement plus éclectique que ceux que j'ai vu jusque-là. Ni "Monde de Nemo", "Tombeau des lucioles" ou "Etrange Noel de Mr jack" (films plus qu'excellents, soyons clairs), ouf, merci.
Je me rappelle d' "Ahmed", belle expérience ; je n'ai pas identifiées de raisons particulières à cela, pourtant jamais l'âge (extrême : plus de 80ans!) ; je ne dirais pas que la technique "rudimentaire" (raffinée mais forcément terriblement "désuette"-terme à prendre avec des pincettes) a contribué à son charme, à vrai dire je n'en suis pas certain, tant l'histoire était vive et captivante, sans boursouflure.
"Le roi et l'oiseau", "Chihiro", évidemment ; "Valse avec Bachir" de même ; "Toy Story" peut-être pas à ce point ; "Wallace & Gromit", bien sûr, ne serait-ce que pour soit représenté tout un pan de l'animation dont cet univers est un bel émissaire. "Kuzco" aurait eu sa place également, tout comme le premier court de Burton que tu cite à juste titre.

Stoni 06/05/2010 19:27

Pour une totale inculte comme tu dis, c'est un très estimable et éclectique classement que tu nous proposes là.

Cinemaisnotdead 05/05/2010 00:27

Sympa ton classement, moi j'ai aussi j'ai mis un épisode de Wallace et Gromit ! En passant, félicitation pour les 4 ans de ton blog sur allociné, pas grand mond ey reste aussi longtemps ^^

Thomas Grascoeur 03/05/2010 14:04

Beau classement ! Avec une mention spéciale pour Le Roi et l'Oiseau, magnifique de délicatesse et de poésie...

eva 03/05/2010 12:07

Je suis incapable de faire un top de films d'animations, j'en regarde peu. Il est même difficile de n'en citer qu'un très beau. Je m'abstiendrai donc et je liste les films que tu as cité et que je n'ai pas vu.

Dr Orlof 02/05/2010 22:55

Je vois que nous avons Tex Avery, Miyazaki et le Folman en commun et qu'il faut absolument que je vois "le roi et l'oiseau" :)

  • : Goin' to the movies
  • Goin' to the movies
  • : Blog de critiques cinéma d'Anna M. «Le cinéma, c’est comme l’amour, quand c’est bien, c’est formidable, quand c’est pas bien, c’est pas mal quand même.» (George Cukor)
  • Contact

GOIN' TO THE MOVIES

Blog de critiques cinéma d'Anna M.

«Le cinéma, c’est comme l’amour, quand c’est bien, c’est formidable, quand c’est pas bien, c’est pas mal quand même.» (George Cukor)

Recherche