Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juillet 2007 4 05 /07 /juillet /2007 16:34
Date de sortie : 04 Janvier 2006
Réalisé par George Clooney
Avec David Strathairn, George Clooney, Robert Downey Jr.
Plus... Film américain.
Genre : Drame, Historique
Durée : 1h 33min.

Metropolitan FilmExport

Comment, dans les années 50, Edward R. Murrow, le présentateur du journal télévisé de CBS de l'époque, et son producteur Fred Friendly contribuèrent à la chute du sénateur Joseph McCarthy, à l'origine de la tristement célèbre 'chasse aux sorcières' anti-communiste.

Le genre : ode au quatrième pouvoir

Quand le grand écran parle du petit, cela peut donner Good night and good luck, film surprenant qui rend hommage aux gens de télé tout en leur adressant un avertissement : vous avez entre vos mains peut-être le plus grand des pouvoirs, servez-vous en pour faire avancer les choses. Pour son deuxième long métrage en tant que réalisateur, George Clooney signe un film étrange, sombre, pas vraiment séduisant au premier abord mais infiniment courageux et passionnant. Dans un noir et blanc d’une grande beauté, Clooney nous plonge littéralement dans l’Amérique des années 50 (musique, costumes, décors de circonstance), et en particulier dans les bureaux de la chaîne CBS, où le présentateur Ed Murrow fait acte de résistance en attaquant dans son émission ‘See it now’ les pratiques du sénateur McCarthy, dont la hargneuse chasse au sorcière anti-communiste porte atteinte aux libertés civiques de nombreux citoyens américains. C’est une histoire vraie, et Clooney traite avec un grand respect ses personnages, tous des humanistes, des hommes libres et conscients, mais qui ont aussi leurs faiblesses. Good night and good luck n’est pas pour autant un film ‘de gauchiste’ : les personnages sont des patriotes qui se défendent d’avoir jamais été communistes. Ils se battent simplement au nom d’une certaine idée de l’humain, de la liberté et de l’égalité, qui représentent pour eux les valeurs fondamentales de leur pays. Le casting fait honneur à ces résistants du quotidien, avec notamment un grand David Strathairn, et les dialogues sont percutants et de grande qualité. A travers cette œuvre édifiante, c’est une ode au quatrième pouvoir qui est mise en place : les médias (la télévision, dans ce cas précis) sont sans cesse envisagés comme une force de résistance face aux abus des pouvoirs en place, et non comme le lieu d’un simple divertissement niais et fade. Le propos du film, s’il attaque le maccarthysme, n’en est pas moins d’une grande actualité car les magouilles politico-médiatiques n’ont pas cessé avec la déchéance du sénateur. Derrière ses allures austères, Good night and good luck, sorte de huis clos journalistique, se révèle avant tout un hymne classe et sobre à la liberté d’expression et de pensée.

George Clooney et David Strathairn. Metropolitan FilmExport

George Clooney, Robert Downey Jr., David Strathairn. Metropolitan FilmExport


Partager cet article

Repost 0
Published by lucyinthesky4 - dans En bref
commenter cet article

commentaires

whiplash solicitors 09/08/2011 05:00

That is an awfully astounding column that have posted. Thanks a lot for that fantastically amazing post!

imane 28/01/2009 23:12

imanerien a dit

VincentLesageCritique 21/04/2008 22:34

Pour moi qui est une grande estime du journalisme, je trouve le film de Clooney remarquable, un véritable hymne à la liberté que peut signifer l'information. Entièrement d'accord avec toi, Anna !

Fritzlangueur 17/07/2007 19:55

J'ai été assez impressionné par la réalisation de Clooney sur ce film, il pose vraiment la réflexion en profondeur, et l'accentue en offrant ses pauses musicales qui en plus d'être excellentes, permettent de mieux revenir sur le scène écoulée. Et Strathairn est vraiment génial !

Araknyd 07/07/2007 11:55

Je n'ai vu qu'une partie de ce film, le temps d'un cours d'anglais de fin d'année. Et il m'a beaucoup plu, par sa forme visuelle très classe, et sa réalisation impeccable. L'acteur jouant Murrow est épatant.

Il faut que j'le voie en entier :).

  • : Goin' to the movies
  • Goin' to the movies
  • : Blog de critiques cinéma d'Anna M. «Le cinéma, c’est comme l’amour, quand c’est bien, c’est formidable, quand c’est pas bien, c’est pas mal quand même.» (George Cukor)
  • Contact

GOIN' TO THE MOVIES

Blog de critiques cinéma d'Anna M.

«Le cinéma, c’est comme l’amour, quand c’est bien, c’est formidable, quand c’est pas bien, c’est pas mal quand même.» (George Cukor)

Recherche