Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 octobre 2007 1 29 /10 /octobre /2007 10:00
Date de sortie : 17 Octobre 2007
Réalisé par Julian Jarrold
Avec Anne Hathaway, James McAvoy, James Cromwell
Film américain, britannique.
Genre : Biopic, Romance
Durée : 1h 58min.



Un portrait de la célèbre écrivain britannique Jane Austen, au travers de son histoire d'amour vécue, à l'aube de ses vingt ans, avec Tom Lefroy...

Le genre : Austen in love

Partant d’une toute petite anecdote biographique montée en épingle dans la biographie de l'immense écrivain britannique Jane Austen par Jon Spence, Julian Jarrold a transformé celle-ci en véritable personnage de roman. On retrouve avec plaisir dans son élégant Becoming Jane l'ambiance des milieux bourgeois de la campagne anglaise à la fin du XVIIIème siècle, qui fait toute la saveur des chef-d'œuvres d'Austen, tels que Raison et sentiments ou Orgueil et préjugés. Les beaux décors, les costumes, les dialogues malicieux, les intrigues amoureuses et financières : on s'y croirait. Le scénario cherche ici à retranscrire la naissance d'une vocation d'écrivain, le cheminement d'un auteur vers ce qui fera son style si particulier. Le postulat : Janes Austen s'est inspiré de son histoire d'amour passionnée mais malheureuse avec Tom Lefroy pour composer ses grands romans. Dans le même genre, on avait vu cette année Molière de Laurent Tirard qui prétendait de façon un peu exaspérante que tous ses meilleures dialogues lui avaient été inspirés par des phrases prononcées par d'autre. De façon certes moins caricaturale, Becoming Jane entre dans ce schéma : la Jane du film est une Elizabeth Bennet bis et Tom Lefroy un sous Fitzwilliam Dracy (les deux protagonistes d'Orgueil et préjugés). De même pour la mère hystérique, le père plus raisonné, la vieille aristo qui méprise l'héroïne etc. Il y a donc là une impression de déjà vu considérable. Mais ne boudons pas notre plaisir : le film fait son effet. La romance à l'ancienne marche à fond, prévisible mais tellement agréable et touchante. L'histoire d'amour entre Jane et Tom est profondément émouvante et je n'ai pu m'empêcher d'avoir la gorge serrée par la perspective de leur amour passionnée mais impossible. Je l'accorde : il faut aimer. Mais en tant qu'amatrice de romances interdites ou entravées par les conventions et l'ordre sociale, j'ai été comblée ! Le charme de ce Becoming Jane vient en particulier de son casting parfait : Anne Hathaway est sensible et juste, le magnétique James McAvoy est à croquer. Le couple central est donc véritablement crédible, et dégage par moments une vraie sensualité. L'aspect strictement romance est à cet égard très bien mené, efficace et même haut en émotions, bien plus que l'aspect naissance d'une artiste qui est quelque peu délaissé (contrairement à ce que pouvait laisser penser le titre du film). N'oublions pas non plus l'impayable James Cromwell, Julie Walters en mère hystérique, ainsi que Maggie Smith dans un de ses rôles habituels de vieille dame hautaine et outrée. Finalement, pour peu que l'on soit amateur du genre, Becoming Jane est à voir, en en oubliant l'aspect historique contestable et le postulat fumeux, simplement comme la très classique, mais tragique et émouvante, histoire d'un amour impossible, comme l'humanité, de tout temps, a su en conté.

James McAvoy et Anne Hathaway. La Fabrique de Films

Anne Hathaway (au centre). La Fabrique de Films

À lire : la critique enthousiaste d'Ashtray-Girl sur son blog, qui retranscrit très bien la beauté et l'émotion suscitée par l'histoire d'amour de Jane et Tom.

À voir aussi sur le blog :
Films adaptés de l'oeuvre de Jane Austen : Raison et sentiments, Orgueil et préjugés


Partager cet article

Repost 0
Published by lucyinthesky4 - dans Nouveautés
commenter cet article

commentaires

whiplash solicitor 08/08/2011 04:52

Thanks a lot for discussing this matter. I concur with your conclusions. The points that the data stated are all first hand on actual experiences even help more.

mharhy 23/08/2008 04:03

J'ai vraiment apprécié ce film, l'émotion y est très poignante. C'est vrai qu'il est très semblable à Orgueil et Préjugé, mais comme tu le dis si bien, quand on aime ça, c'est vraiment agréable à regarder!!^^ James McAvoy était parfait dans son rôle, ainsi qu'Anne Hathaway!!^^'

Ashtray-girl7 29/10/2007 22:31

Madame, bravo pour cette critique! Tu es sans doute plus impartiale que moi... mais que veux-tu? Je m'enflamme assez vite pour peu qu'une histoire d'amour malheureuse traîne dans les parages...^^
Pour ce qui est du "devenir" de l'auteure, il est vrai qu'elle est sans doute mise à l'écart... Mais imbriquée de-ci de-là dans les divers épisodes du film.
Je re-re-reconfirme: j'ai ADORE! :-)

  • : Goin' to the movies
  • Goin' to the movies
  • : Blog de critiques cinéma d'Anna M. «Le cinéma, c’est comme l’amour, quand c’est bien, c’est formidable, quand c’est pas bien, c’est pas mal quand même.» (George Cukor)
  • Contact

GOIN' TO THE MOVIES

Blog de critiques cinéma d'Anna M.

«Le cinéma, c’est comme l’amour, quand c’est bien, c’est formidable, quand c’est pas bien, c’est pas mal quand même.» (George Cukor)

Recherche