Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 février 2007 7 04 /02 /février /2007 01:29
Date de sortie : 21 Avril 1999
Réalisé par Clint Eastwood
Avec Clint Eastwood, Diane Venora, Bernard Hill
Film américain.
Genre : Policier, Thriller
Durée : 2h 6min.



Cabochard, amateur de femmes et de boissons fortes, Steve Everett, grand reporter qui avoue son penchant immodere pour les sujets chocs, finit par se faire licencier du "New York Time". Il echoue sur la cote Ouest a "l'Oakland Tribune". La il est charge de reprendre une enquete interrompue apres la mort accidentelle d'une jeune collegue. Cette derniere etait chargee de couvrir l'execution d'un criminel noir, Frank Beechum, condamne pour le meurtre d'une caissiere. Tres vite, Everett a de serieux doutes sur la culpabilite de Beechum, qui doit etre execute a minuit.

Le genre : téléfilm ?

Très très très décevant. Un Eastwood pas loin d'être mauvais, ce qui est quand même un comble ! Ce film certes généreux mais doté d'un scénario prévisible et faiblard, et d'une mise en scène tour à tour larmoyante et exagérément démonstrative, paraît émaner de quelqu'un d'autre, d'un auteur de téléfilm du dimanche soir, peu talentueux malgré ses bonnes intentions. La seule chose qui rapelle vraiment qu'Eastwood est là, c'est (outre qu'il est l'acteur principal, plutôt bon d'ailleurs) le personnage central : un espèce de loser alcoolo et cynique. C'est le bon point du film, donc, qui lui confère une certaine dose d'humour. Mais on a vu beaucoup mieux dans le genre, et avec Eastwood notamment (Dirty Harry). Et puis bien sûr, à la fin, il n'est plus ni loser ni alcoolo ni cynique : au secours ! Non, honnêtement j'aime beaucoup Clint, en tant qu'acteur (des westerns spaghetti de Sergio Leone à Million Dollar Baby) et en tant que réalisateur (Mystic River !). Mais là, on est vraiment à milles lieues de ces choses-là : l'intrigue est gentillette, ne fait de mal à personne et nous mène tranquillement vers ce qu'on avait prévu : le jeune homme noir condamné à mort est innocenté. On avait même deviné rapidement qui était le vrai coupable, dis donc ! Il a été sympa, Eastwood sur le coup ! Mais franchement, ce n'est pas ce qu'on lui demande. On veut du pessimisme, de la noirceur, de la misanthropie. Clint, where are you ? ! On a même le droit à la totale : au tout dernier moment, quand on vient juste de commencer l'exécution, le téléphone sonne, stop, arrêtez, he is innocent ! Non mais franchement... Ce faux suspense (des plans réguliers sur l'horloge qui tourne) est pitoyable. Alors, c'est vrai, en y réfléchissant bien, on est pas sûr que le jeune homme est vraiment sauvé à la fin... La débilité serait alors légèrement évitée. Je peux laisser le bénéfice du doute sur ce point là... Mais il y a des circonstances aggravantes. La mise en scène est très peu inspirée : on aurait pu se passer des ralentis sur le visage meurtri de la femme de l'accusé qui hurle sa douleur. C'est grave à dire, mais ce film est larmoyant... On a compris le message : la peine de mort c'est pas bien, et il faut faire triompher la vérité. C'est certes un très beau combat mais il n'y a pas que l'intention qui compte et cet Eastwood-là est un téléfilm, rien de plus. Je reste dans la plus totale incompréhension face aux excellentes critiques presse qu'il a reçu : peut-être est-il impensable qu'un Eastwood soit mauvais ? Allez, sans rancune, Clint, et à la prochaine !




Partager cet article

Repost 0
Published by lucyinthesky4 - dans A contrario
commenter cet article

commentaires

Carcharoth 11/03/2007 23:58

hum.... J'avais adoré ce film, d'ailleur je l'ai en DVD, mais peut etre suis je trop sensible... (c'est bien la première fois !) . Le coup du "oui mais à la fin on le sauve 2 sec avant l'injection léthale" a bien marché avec moi, et c'est peut etre le seul de tout le cinéma que j'ai apprécié, mais il est vrai que je suis sensible à l'injustice.
C'est donc moi qui ne comprend pas pourquoi tu as si peu aimé ce film (très loin d'un téléfilm, alors que les HP ou Titanic...) alors que j'était d'accord avec pas mal de tes critiques...

Dorothy 08/02/2007 16:47

J'ai vu le film il y a environ un an et je ne me rappelle pas avoir été vraiment déçue. Mais quand je lis ta critique, il me serait très difficile de te contredire, car je suis d'accord avec toi sur beaucoup de points: c'est larmoyant (même si c'est du larmoyant qui marche avec moi) et prévisible, et surtout c'est très loin de l'esprit 'Eastwoodien' (un acteur et réalisateur que j'adore pourtant vraiment!). Pas un vrai ratage donc, mais un film qui ne lui correspond sans doute pas trop...

  • : Goin' to the movies
  • Goin' to the movies
  • : Blog de critiques cinéma d'Anna M. «Le cinéma, c’est comme l’amour, quand c’est bien, c’est formidable, quand c’est pas bien, c’est pas mal quand même.» (George Cukor)
  • Contact

GOIN' TO THE MOVIES

Blog de critiques cinéma d'Anna M.

«Le cinéma, c’est comme l’amour, quand c’est bien, c’est formidable, quand c’est pas bien, c’est pas mal quand même.» (George Cukor)

Recherche