Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mai 2010 2 25 /05 /mai /2010 01:50


Petite pause dans mon compte-rendu cannois film par film pour vous dire quelques mots d'une modeste et agréable comédie romantique. Affublé de l'un de ces agaçants titres français anglophones niaiseux (Just you...), Purple violets sort en direct-to-dvd en France et on ne peut pas dire que ce soit extrêmement étonnant. Le film en effet n'est pas d'une originalité folle, c'est le moins que l'on puisse dire. Cependant, il reste supérieur à bien des films du genre qui eux sortent en salles, alors... Mais ne nous attardons pas sur les mystères de la distribution et parlons plutôt en détails de ce film d'Edward Burns.

Purple violets a pour héroïne Patti, romancière autrefois prometteuse, qui a abandonné l'écriture, s'est mariée et travaille désormais comme agent immobilier. Un jour, elle et sa meilleure amie retrouvent par hasard leurs petits amis de fac. Brian, premier amour de Patti, est devenu un romancier à succès. Faire des protagonistes deux romanciers est une idée stimulante qui donne, dans les meilleurs moments du film, de jolie réflexions sur l'inspiration, la passion, le renoncement, le succès etc. mais aussi, il faut bien l'avouer, pas mal de platitudes. L'action se déroule à New-York et déploie une trame et une ambiance vaguement inspirées de Woody Allen, qui jamais n'atteignent sa verve et sa subtilité. Les dialogues de cette comédie citadine légère sont plaisants, mais on aurait aimé plus de mordant.



Heureusement, les comédiens sont attachants. La brune Selma Blair possède un charme singulier ; quant à Patrick Wilson, il est tout simplement très séduisant. Pour compléter le tableau, Purple violets n'oublie pas de chercher à se pourvoir de l'un des éléments indispensables d'une comédie romantique réussie, les personnages secondaires rigolos et/ou émouvants. Ici, le meilleur ami de Brian (joué par le réalisateur lui-même) est un type un peu benêt et attachant, et la meilleure amie de Patti (Debra Messing) une charmante hystérique - leur relation n'est cependant pas assez bien mise en valeur dans le film à mes yeux. Mais d'autres personnages apparaissent peu crédibles, assez mal écrits : par exemple, le film se débarrasse du personnage antipathique du mari de Patti (Donal Logue) un peu trop facilement, sans lui avoir laissé une chance de « s'expliquer », en quelque sorte.

Purple violets est teinté d'une franche mélancolie : les protagonistes sont trentenaires et regrettent déjà leur jeunesse qui a filé, ils cherchent sans cesse à fuir la médiocrité dans laquelle ils se sont installés, et c'est ce qui les rend intéressants malgré tout. Renouer leur son amour de jeunesse correspond pour eux à un nouveau départ à l'arrière-goût amer. Jusqu'au bout, le happy end n'est pas assuré, mais la fibre sentimentale ne vibre pas non plus, et c'est certainement dommageable au film. Le spectateur se voit confiné dans une certaine indifférence. Au final, Purple violets n'est pas grand chose de plus qu'une comédie romantique sympa mais terne, qui fait passer un bon moment, selon la formule consacrée, mais ne fera pas partie des classiques du genre.

Notes sur le DVD
Comme bonus, une simple bande-annonce.

[DVD reçu dans le cadre de l'opération DVDTrafic, mise en place par l'excellent site CinéTrafic]

Références du DVD
Just You
Un film de Edward Burns
avec Selma Blair et Edward Burns
Distribution : M6 Vidéo Fiche produit M6VOD
Date de sortie : 04/05/2010


Partager cet article

Repost 0
Published by lucyinthesky4 - dans Tests DVD
commenter cet article

commentaires

Alastor 07/06/2010 15:04

J'ai d'avantage accroché au film que toi (il faut dire que j'aime beaucoup les réalisations d'edward burns ainsi que les films de Selma Blair, donc je ne suis pas vraiment impartiale) mais je suis en tout cas ravis de voir que quelqu'un d'autre que moi l'a chroniqué vu qu'en plus d'être sorti en direct-to-dvd il fut très peu distribué en magasins.

Ashtray-girl 25/05/2010 22:40

On est raccord sur ce coup-là Anna ;-)

  • : Goin' to the movies
  • Goin' to the movies
  • : Blog de critiques cinéma d'Anna M. «Le cinéma, c’est comme l’amour, quand c’est bien, c’est formidable, quand c’est pas bien, c’est pas mal quand même.» (George Cukor)
  • Contact

GOIN' TO THE MOVIES

Blog de critiques cinéma d'Anna M.

«Le cinéma, c’est comme l’amour, quand c’est bien, c’est formidable, quand c’est pas bien, c’est pas mal quand même.» (George Cukor)

Recherche