Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 janvier 2007 6 13 /01 /janvier /2007 15:26
Date de sortie : 06 Mars 2002
Réalisé par Bobby & Peter Farrelly
Avec Gwyneth Paltrow, Jack Black, Jason Alexander
Film américain.
Genre : Comédie
Durée : 1h 54min.



A l'âge de neuf ans, Hal Larsen se voit conseiller par son père mourant de toujours fréquenter de jolies jeunes filles au corps mince et parfait. A l'aube de son trentième anniversaire, Hal n'a toujours pas trouvé le grand amour, et pour cause, il est resté superficiel. Seul compte pour lui la beauté physique, le reste chez une femme n'a aucune importance à ses yeux. Dans un ascenseur, il fait la connaissance de Tony Robbins, un gourou qui l'hypnotise et lui permet de discerner la beauté intérieure d'autrui. Hal voit alors en Rosemary Shanahan, qui pèse plus de 135 kilos et travaille dans l'humanitaire, la femme la plus belle du monde. Il tombe aussitôt amoureux d'elle. Lorsque le sort prend fin, il découvre que celle-ci est obèse. Il doit alors choisir entre la renier pour son apparence physique et l'aimer pour ce qu'elle est vraiment.

Le genre : fraise Tagada

Les frères Peter et Bob Farrelly sont célèbres pour leur humour mordant et incorrect traitant de sujet pas si comiques que ça : leurs films mettent en scène de personnages paumés et marginaux (Mary à tout prix, Deux en un). En cela, L'amour extra large (exaspérant, ces traduction sans rapport avec le titre original) se situe dans la lignée des précédents opus de leurs auteurs même s'il lorgne plus vers la comédie romantique classique et mignonnette que vers la satire sociale. Mais on s'amuse plutôt beaucoup, en particulier grâce à la composition des deux acteurs principaux : Jack Black est toujours aussi drôle, facétieux et réussit à nous attendrir devant son personnage de plouc au départ insupportable. Gwyneth Paltrow a la fraîcheur et l'humour qu'il fallait pour son rôle difficile. Le sujet (critique d'une société obsédée par la minceur et la beauté, quitte à en oublier les valeurs humaines) est plutôt intelligent et l'intrigue bien menée, même si on aurait aimé plus de verve dans la dénonciation. Au bout du compte, le film ne dit pas grand chose contre la société des canons de beauté, mais il est touchant dans ce qu'il montre de l'importance de la subjectivité dans le regard amoureux. Cette romance est agréable à regarder et tout se passe sans heurt (il y a bien quelques cruautés par ci par là, mais bien rares) jusqu'au happy-end mignon tout plein. Tendre, pas vraiment niais mais pas acerbe non plus, L'amour extra large se déguste plutôt comme une fraise Tagada que comme un bonbon au poivre, ce qui finalement ne fait pas de mal de temps en temps...

Jack Black et Jason Alexander. UFD

Bobby Farrelly et Gwyneth Paltrow. UFD
Photo de tournage : Bob Farrelly et Gwyneth Paltrow dans son costume...

À voir aussi sur le blog
Films des Farrelly : Terrain d'entente


Partager cet article

Repost 0
Published by lucyinthesky4 - dans En bref
commenter cet article

commentaires

Céline 10/02/2009 19:21

j'ai trouvé ce film stupide. cela dit, il montre bien que seul les hommes peuvent être quelconques, grassouillets ET avoir du succès, n'est-ce pas Jack Black? (contre qui je n'ai rien du tout!)

anais 24/02/2007 18:21

je trouve se film trop trop bien , et prouve que quand on est "obèse" on peut trouver le grand amour!!!

  • : Goin' to the movies
  • Goin' to the movies
  • : Blog de critiques cinéma d'Anna M. «Le cinéma, c’est comme l’amour, quand c’est bien, c’est formidable, quand c’est pas bien, c’est pas mal quand même.» (George Cukor)
  • Contact

GOIN' TO THE MOVIES

Blog de critiques cinéma d'Anna M.

«Le cinéma, c’est comme l’amour, quand c’est bien, c’est formidable, quand c’est pas bien, c’est pas mal quand même.» (George Cukor)

Recherche