Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 avril 2009 7 26 /04 /avril /2009 01:32
Collection Christophe L.

 

J'ai vu L'aventure de Mme Muir et j'ai pleuré. Je repense à L'aventure de Mme Muir et je pleure.

J'aurais voulu vous parler en vrac : du talent infini de Mankiewicz, de son intuition du cadre, de son lyrisme discret et gracieux, de son sens du mélo qui surpasse Sirk lui-même dans la brûlure du sentiment et l'absolu de la passion, du refus permanent de la mièvrerie et du pathos, de l'intrusion subtile du fantastique dans le récit, de la figure du fantôme comme l'un des grands thèmes du cinéma, d'un certain féminisme, de la critique du conformisme et des bonnes moeurs, de la brillante musique de Bernard Hermann, de la magie des trois acteurs principaux (la ravissante Gene Tierney, Rex Harrisson à la fois bourru et sensible, Sanders en dandy cynique), du regard plein de compassion posé sur les personnages, enfin de ce que suggère le film : la supériorité ontologique du rêve (et donc de l'art) sur le monde réel…
Parce que ce dont parle L'aventure de Mme Muir est finalement ce qu'il y a de plus beau : l'amour fou au-delà et au défi de la société, des conventions, du temps et de la mort même. Ce film, c'est l'art et l'amour allés ensemble vers l'éternité.

Gene Tierney et Rex Harrison. Collection Christophe L.

Mais je n'y arriverai pas car au fond, tout ce à quoi je pense quand je pense à ce film, c'est à quel point il m'a émue, bouleversée, passionnée, fascinée, fait verser toutes les larmes de mon corps et oublier pour quelques précieux instants l'espace, le temps et la réalité. Je pense aussi que je n'oublierai jamais cette première fois où je l'ai vu, même s'il y en aura de nombreuses après. Je pense que « voilà pourquoi j'aime le cinéma ». Je me dis que Truffaut a raison : « Les films sont plus harmonieux que la vie ». Je ne peux qu'essayer de lister bien insuffisamment les émotions multiples que ce grand grand grand film a créées en moi : L'aventure de Mme Muir commence par être intrigant, puis terrifiant, puis drôle, désespéré, mélancolique et enfin sublime, troublant, terrassant de beauté.
Je peux aussi citer quelques scènes qui ont fait abdiquer en moi toute envie de parler de ce film sur le mode intellectuel, et je ne vais pas faire dans l'originalité en disant que la scène des adieux du capitaine Gregg à Mme Muir endormie est l'une des scènes les plus bouleversantes qu'il m'ait été donné de voir durant ma courte carrière de cinéphile. La fin du film réserve son lot de larmes elle aussi, larmes de bonheur cette fois-ci, malgré les regrets et la souffrance vécus.

Je voudrais toujours garder à portée de main, à portée de coeur, ce film sublime, le plus beau du monde (peut-être).

P.S. : Jean-Patrick Manchette, grand amoureux de cinéma devant l'éternel, a écrit avec raison « Le cinéphilisme est une défense contre l'émotion, mais cette défense jouit d'être balayée ». Balayons donc la défense en question et louons l'émotion, celle-là même qui définissait le cinéma pour Samuel Fuller dans Pierrot le fou. Laissons également à Manchette le soin de terminer très à propos sur ces mots : « Et j'ai beaucoup d'informations sur, par exemple, L'aventure de Madame Muir, mais ce que je sais de plus important sur ce film, c'est qu'à la fin toujours je vais pleurer. » 

À voir aussi sur le blog
Films de Mankiewicz : Chaînes conjugales, Eve



Partager cet article

Repost 0
Published by lucyinthesky4 - dans Classiques
commenter cet article

commentaires

whiplash solicitor 08/08/2011 04:31

I'm pretty sure that this blog has many followers just because of the information it has. If you go on with this blog you can find more valuable movies that you have no idea that it exist. Thanks to this blog.

Eeguab 07/02/2010 18:03

Mme Muir:aventure,fantaisie,poésie,casting de velours.Une réussite de Mankiewicz.Mais n'en est-il pas ainsi de presque tous ses films?Ce n'est pas moi qui dirai le contraire,le nom de mon blog lui étant en partie dédié.

Platinoch 03/06/2009 17:13

Sans doute la plus belle critique qu'il m'ait été donné de lire sur ce film magnifique et envoutant qu'est "l'aventure de mme Muir". Une de celles que j'aurai aimé écrire;-)
Critique que je partage donc totalement. Et je ne peux que confirmer: le monologue d'adieu du capitaine est en effet l'une des scènes les plus bouleversantes du cinéma...

Ashtray-girl7 14/05/2009 21:14

Un film qui fait pleurer? Il faut que j'essaye absolument, moi qui ne pleure pratiquement jamais... Ce sera un beau défi pour ce film que de m'arracher une larme... Dés que je le trouve, je m'y mesure.
Tant démotion venant de ta part est déjà bouleversant en soi ceci dit :-)

Vincent 30/04/2009 16:10

Ah cool, trop balèze, je m'admire aussi tiens.

Anna 30/04/2009 12:33

J'admire ta perspicacité, Vincent!

Vincent 29/04/2009 00:06

Eh merde, quelle répartie, je ne l'ai pas vue venir... Bien joué, t'es pas bordelaise pour rien.
N°2 du top ten des meilleurs films que tu ais vus de toute ta vie, de toute ton existence, de toute la durée de ton passage sur Terre ? Voilà un argument de poids (parce que "Mme Muir te fera peut-être pleurer", mouaif, c'est pas très convaincant), mais question : quel est le preum's ? (10 billets sur Chantons sur la pluie, mais pas sûr)

Anna 28/04/2009 19:51

@ selenie : Merci du soutien ! j'ai fait entré Mme Muir en 2e place de mon top ten, je vais essayer de le revoir bientôt pour voir si je l'y laisse^^

@ Vincent : Je suis ironie et second degré dans la vie, mais au cinéma aucunement, j'aime l'absolu, l'entier, le jusqu'au-boutisme, je ne pense pas que ça fasse de moi une fleur bleue (surtout venant d'un fan d'High school musical, mouahaha, tu parles d'une virilité exacerbée)... Le capitaine Gregg ne te ferait peut-être pas pleurer, mais Mrs Muir, qui sait?

selenien 27/04/2009 13:31

Très bon article... Un de mes 15 films préférés de l'histoire... Superbe et moi aussi la larme arrive toujours...

Vincent 27/04/2009 12:36

Séquence émotion au Goin' to the movies. Anna, Miss ironie en chef, serait-elle finalement fleur bleue ? En tout cas, ça me donne envie de le voir même si, du haut de ma virilité exacerbée, je sais pertinnement que ce capitaine Gregg ne m'arrachera aucune larme.

  • : Goin' to the movies
  • Goin' to the movies
  • : Blog de critiques cinéma d'Anna M. «Le cinéma, c’est comme l’amour, quand c’est bien, c’est formidable, quand c’est pas bien, c’est pas mal quand même.» (George Cukor)
  • Contact

GOIN' TO THE MOVIES

Blog de critiques cinéma d'Anna M.

«Le cinéma, c’est comme l’amour, quand c’est bien, c’est formidable, quand c’est pas bien, c’est pas mal quand même.» (George Cukor)

Recherche