Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 octobre 2006 7 29 /10 /octobre /2006 22:06
1934
Réalisé par Alfred Hitchcock
Avec Leslie Banks, Edna Best, Peter Lorre, Pierre Fresnay
Film américain, britannique.
Genre : Policier
Durée : 1h 24min.



En vacances en Suisse avec leur fille, Bob et Jill Lawrence se lient d'amitie avec un Francais qui est assassine. Avant de mourir, il previent Bob qu'un diplomate va egalement etre assassine. Pour empecher le couple de parler, les futurs meurtriers enlevent leur fille. Jill se rend a l'Albert Hall ou un tueur doit abattre le diplomate. Elle fait echouer l'attentat en poussant un cri. Puis elle reussit a recuperer sa fillette et abat l'espion qui allait lui donner la mort.

Le genre : brouillon brillant

Hitchcock disait de cette première version qu'elle était l'œuvre d'un "amateur talentueux" tandis que celle de 1956 était celle d'un "professionnel". Ce qui est certain, c'est qu'il est impossible, si l'on a vu la merveilleuse deuxième version (avec James Stewart et Doris Day), de ne pas passez son temps à énumérer les différences (relativement nombreuses, mine de rien, par exemple le lieu de départ de l'action ou encore le sexe de l'enfant) entre les deux films. Cette comparaison permanente fait perdre à cette version "période anglaise" beaucoup de son charme. L'intrigue est déjà remarquable mais son traitement est moins abouti : on ne comprend pas toujours bien qui est qui, ni le but précis de certains agissements. Les scènes que l'on attend (comme celle du concert à l'Albert Hall) sont moins retentissantes, moins "cultes", en somme, que leur remaniement ultérieur, ou manquent carrément (Que sera sera...). On notera cependant l'excellence de l'interprétation : Edna Best, beaucoup plus exubérante et drôle que Doris Day, ainsi que Peter Lorre (M le maudit), en méchant assez impressionnant. L'humour est également omniprésent, à travers notamment les mésaventures de l'ami de Bob Lawrence, qui ne parvient jamais à l'aider. On mesure tout de même l'écart entre cette version et la suivante. Un joli coup d'essai.






Partager cet article

Repost 0
Published by lucyinthesky4 - dans En bref
commenter cet article

commentaires

  • : Goin' to the movies
  • Goin' to the movies
  • : Blog de critiques cinéma d'Anna M. «Le cinéma, c’est comme l’amour, quand c’est bien, c’est formidable, quand c’est pas bien, c’est pas mal quand même.» (George Cukor)
  • Contact

GOIN' TO THE MOVIES

Blog de critiques cinéma d'Anna M.

«Le cinéma, c’est comme l’amour, quand c’est bien, c’est formidable, quand c’est pas bien, c’est pas mal quand même.» (George Cukor)

Recherche