Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 janvier 2007 6 13 /01 /janvier /2007 16:25
Date de sortie : 10 Janvier 2007
Réalisé par Marc Forster
Avec Will Ferrell, Emma Thompson, Maggie Gyllenhaal, Dustin Hoffman, Queen Latifah
Film américain.
Genre : Comédie
Durée : 1h 45min.



Un beau matin, Harold Crick, un obscur fonctionnaire du fisc, entend soudain une voix de femme qui se met à commenter tout ce qu'il vit, y compris ses pensées les plus intimes. Pour Harold, c'est un cauchemar qui dérègle sa vie parfaitement agencée, mais cela devient encore plus grave lorsque la voix annonce qu'il va bientôt mourir... Harold découvre que cette voix est celle d'une romancière, Karen Eiffel, qui s'efforce désespérément d'écrire la fin de ce qui pourrait être son meilleur livre. Il ne lui reste plus qu'à trouver comment tuer son personnage principal : Harold ! Elle ignore que celui-ci existe, qu'il entend ses mots et connaît le sort qu'elle lui réserve... Pour s'en sortir vivant, Harold doit changer son destin. Sa seule chance est de devenir un personnage de comédie, puisque ceux-ci ne sont jamais tués...

Le genre : les dangers de la littérature

La bonne surprise de ce début d'année. L'incroyable destin d'Harold Crick (un titre français vraiment minable...) est une comédie fraîche, drôle, rythmée et par-dessus le marché, intelligente ! L'argument est tout d'abord franchement très bon dans son absurdité : Harold Crick, un fonctionnaire balourd à la vie sans intérêt se découvre soudain protagoniste du futur chef-d'oeuvre de Karen Eiffel, écrivain anglaise en perte d'inspiration. Sa vie en est bien entendu bouleversée. Le film est mené à une vitesse d'enfer, alternant les gags tous très bons, les situations cocasses et les moments de pure poésie (portée par la douce voie d'Emma Thompson). L'absurde des situations est porté à son apogée, jusqu'à l'inextricable dilemme : un expert en littérature (Dustin Hoffman) va supplier Harold de se laisser mourir pour que puisse naître un chef-d'œuvre de la littérature. On rejoint alors des thèmes classiques mais tellement passionnants : qu'est-ce que la littérature ? Quelle est la frontière entre celle-ci et la "vraie vie" ? Et si nos vies n'étaient que des fictions, menées de main de maître par un narrateur qui aurait le contrôle sur notre destinée ? Une comédie pour moi digne de certaines réussites de la grande période des comédies américaines. C'est fin, original, intelligent, raffiné et bien sûr très drôle. Les compositions d'acteurs y sont également pour beaucoup. Will Ferrell est hilarant mais ce sont surtout les femmes qui l'emportent : Emma Thompson, écrivain névrosée et torturée, est tout simplement parfaite. Et Maggie Gyllenhaal est d'une malice exceptionnelle, incarnant une petite boulangère qui refuse de payer des impôts qui financerait les guerres menées par les Etats-Unis... En plus de tout ça, une BO pop-rock vraiment super. Un pur moment de bonheur. Je recommande.

Will Ferrell et Maggie Gyllenhaal. Gaumont Columbia Tristar Films
Emma Thompson. Gaumont Columbia Tristar FilmsWill Ferrell et Dustin Hoffman. Gaumont Columbia Tristar Films


Partager cet article

Repost 0
Published by lucyinthesky4 - dans Nouveautés
commenter cet article

commentaires

Anna 17/02/2008 00:39

Il s'agit de "Whole Wide World", par Wreckless Eric. Chanson énorme !

buffa 17/02/2008 00:19

j'ai apprécié ce film et j'ai une question....Bonjour,

J'ai trouvé que ce film est un bon divertissement et j'aimerais connaître le titre de la musique qu'il joue a la guitare dans la maison de la pâtissière juste avant qu'ils fassent l'amour.... Merci d'avance

pL 17/01/2007 14:52

J'ai aussi bien aimé ce film, à la fois drôle et profond. C'est une excellente surprise

  • : Goin' to the movies
  • Goin' to the movies
  • : Blog de critiques cinéma d'Anna M. «Le cinéma, c’est comme l’amour, quand c’est bien, c’est formidable, quand c’est pas bien, c’est pas mal quand même.» (George Cukor)
  • Contact

GOIN' TO THE MOVIES

Blog de critiques cinéma d'Anna M.

«Le cinéma, c’est comme l’amour, quand c’est bien, c’est formidable, quand c’est pas bien, c’est pas mal quand même.» (George Cukor)

Recherche