Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 octobre 2006 4 26 /10 /octobre /2006 16:41
Date de sortie : 25 Octobre 2006
Réalisé par Tony Goldwyn
Avec Zach Braff, Jacinda Barrett, Rachel Bilson
Film américain.
Genre : Comédie, Romance
Durée : 1h 44min.

Affiche américaine. DreamWorks Pictures

A trente ans, Michael mène une vie agréable. Sa compagne Jenna va bientôt donner naissance à leur premier enfant. Depuis la maternelle, lui et ses trois meilleurs amis sont inséparables. Une seule chose effraie Michael : il ne veut pas que sa vie soit écrite d'avance. Mexistentielles enacé par le conformisme, il rencontre la jeune et très séduisante Kim. Sa soif de liberté, son envie de passion et sa peur d'un engagement qui serait définitif vont le pousser sur des chemins où tous les sentiments explosent...

Le genre : mièvre et moralisateur

J'aurais aimé pouvoir dire que Last Kiss sortait des sentiers battus du genre de la comédie sentimentale. Je l'ai même cru un moment. Mais non, malgré ses efforts et ses bonnes intentions, Tony Goldwyn ne s'éloigne jamais des lieux communs exaspérants sur les choix qu'il faut faire à un certain âge, la question de la fidélité, de la possibilité pour les couples de durer etc. (comme le prouve le sous-titre particulièrement débile : A 30 ans, il faut choisir entre s'amuser et s'engager) Les personnages masculins du film sont pourtant fort sympathiques, correspondant tout à fait au schéma typique mais drôle des trentenaires avec questions et obsessions d'ordre quasi-uniquement sexuel. Zach Braff est plutôt bon (bien que toujours dans le même registre : voir par exemple l'excellent Garden State), charmant mais pas trop, parfois pathétique, parfois attendrissant. On a vraiment envie de l'aimer. Son personnage n'évolue cependant jamais vraiment, reste caricatural. L'impression principale que m'a laissé ce film, c'est celle d'une insatisfaction généralisée : j'ai attendu en vain quelque chose qui n'est pas venu. Bref, Last Kiss n'avance pas. L'intervention du personnage un peu exaspérant de la jeune Kim, qui est pourtant l'élément central de l'intrigue, n'a pas vraiment d'intérêt, dans la mesure où elle est rapidement évincée à partir du moment où le scénariste (Paul Haggis, quand même...) a décidé qu'il voulait émouvoir tout le monde en montrant un homme suppliant sa fiancée de le reprendre et jurer que "ça ne se reproduira plus". Ouf, la morale est sauve ! Malheureusement : vu et revu, mon cher. En fait, on se fout un peu du couple principal, et on ira chercher notre plaisir inassouvi dans les tribulations maritales, sexuelles ou familiales parfois savoureuses des personnages secondaires masculins. Maigre compensation, tout de même...

Jacinda Barrett et Zach Braff. DreamWorks Pictures

Zach Braff, Eric Christian Olsen et Casey Affleck. DreamWorks Pictures


Partager cet article

Repost 0
Published by lucyinthesky4 - dans Nouveautés
commenter cet article

commentaires

  • : Goin' to the movies
  • Goin' to the movies
  • : Blog de critiques cinéma d'Anna M. «Le cinéma, c’est comme l’amour, quand c’est bien, c’est formidable, quand c’est pas bien, c’est pas mal quand même.» (George Cukor)
  • Contact

GOIN' TO THE MOVIES

Blog de critiques cinéma d'Anna M.

«Le cinéma, c’est comme l’amour, quand c’est bien, c’est formidable, quand c’est pas bien, c’est pas mal quand même.» (George Cukor)

Recherche