Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 avril 2009 5 10 /04 /avril /2009 16:50
« Au-dessus de l’entrée de notre cinéma de quartier, on peut lire en permanence : « Ici, le bonheur ne coûte pas cher ». Et il est vrai que je suis heureux au cinéma, même si le film est mauvais. Beaucoup de gens, je l’ai lu quelque part, passent leur vie à chérir les moments inoubliables de leur passé : la découverte du Parthénon à l’aube, la rencontre, une nuit d’été dans Central Park, d’une belle fille solitaire avec laquelle on saura établir des rapports tendres et naturels, pour parler comme les livres. Moi aussi, un soir j’ai rencontré une fille dans Central Park, mais je n’en conserve pas un très grand souvenir. Ce dont je me souviens par contre, c’est du moment où, dans La chevauchée fantastique, John Wayne tue trois hommes avec sa carabine, tout en se jetant sur le sol dans la rue poussiéreuse, et de celui où, dans Le troisième homme, le petit chat découvre Orson Welles dans l’embrasure d’une porte. »

Le cinéphile/The moviegoer (Walker Percy, 1961)


Partager cet article

Repost 0
Published by lucyinthesky4 - dans Divers
commenter cet article

commentaires

whiplash solicitor 10/08/2011 04:28

I have gone through the article and found interesting information helped me in getting the best answer that I am looking for.

Benoît 10/11/2009 03:32

Aaaah, "le Cinéphile"... !! Ce livre est mon livre de chevet depuis des années, je l'ai vraiment toujours très près de moi, il me parle, il me touche. Pourtant, ca ne parle pas vraiment de cinéphilie, et la première fois que je l'ai lu j'étais quelque peu frustré de ce point de vue, mais il y a une telle richesse humaniste qu'il en est inoubliable.

  • : Goin' to the movies
  • Goin' to the movies
  • : Blog de critiques cinéma d'Anna M. «Le cinéma, c’est comme l’amour, quand c’est bien, c’est formidable, quand c’est pas bien, c’est pas mal quand même.» (George Cukor)
  • Contact

GOIN' TO THE MOVIES

Blog de critiques cinéma d'Anna M.

«Le cinéma, c’est comme l’amour, quand c’est bien, c’est formidable, quand c’est pas bien, c’est pas mal quand même.» (George Cukor)

Recherche