Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 novembre 2006 6 18 /11 /novembre /2006 10:45
Date de sortie : 08 Novembre 2006
Réalisé par Kim Rossi Stuart
Avec Alessandro Morace, Marta Nobili, Kim Rossi Stuart
Film italien.
Genre : Comédie dramatique
Durée : 1h 48min

MK2 Diffusion

Tommi, 11 ans, sa grande soeur Viola et leur père Renato forment une famille étrangement unie depuis que la mère des deux enfants les a abandonnés. Cette famille pleine de rage et d'imperfections, d'une inconsolable solitude, tient debout malgré tout grâce au souci constant de chacun pour les autres, et à leur amour.

Le genre : déprimant

Je m'attendais peut-être à un peu trop pour ce film, ayant particulièrement adoré la bande- annonce... Libero est tout de même un joli film, intelligent et sensible. Kim Rossi Stuart filme avec douceur la vie de cette atypique famille, qui tente de s'en sortir malgré tout. Certaines anecdotes sont très touchantes, drôles et réalistes et renforcent l'empathie du spectateur avec la famille. Mais dans l'ensemble, une certaine cruauté et un grand cynisme se dégagent du film, dont j'ai eu du mal à comprendre le propos au bout du compte puisqu'à la fin du film, la situation n'a évolué. Le très séduisant Kim Rossi Stuart (à la fois devant et derrière la caméra, donc), dans le rôle du père de famille Renato, est impressionnant : dans certaines scènes, il met tellement mal à l'aise que même le spectateur ne sait plus où se mettre ! C'est peut-être même trop... Même si l'objectif du premier du film est de faire ressentir le vécu de la famille du point de vue du jeune Tommi (le jeune Alessandro Morace, particulièrement émouvant), c'est le personnage de Renato qui reste le plus à l'esprit, à la fois attirant et repoussant, touchant et détestable (il passe quand même son temps à gueuler...). Un portrait de famille plutôt réussi, donc, auquel je trouve pour ma part qu'il manque un peu d'humanité, et qui est d'autant plus déprimant que la conclusion signifie une évolution impossible. À noter cependant l'excellente musique, qui dynamise sans les alourdir tous les beaux moments de ce premier film prometteur.

Barbora Bobulova et Kim Rossi Stuart. MK2 Diffusion

Marta Nobili, Barbora Bobulova et Alessandro Morace. MK2 Diffusion


Partager cet article

Repost 0
Published by lucyinthesky4 - dans Nouveautés
commenter cet article

commentaires

schuminator 16/11/2009 18:19

Je viens de voir le film en VO cet aprem. J'ai adoré. Comme la plupart des films italiens d'ailleurs.
Je suis pas trop d'accord avec ton avis de "déprimant". Le film n'est pas joyeux, ok, mais pas déprimant non plus. Bah l'évolution existe quand même même si elle est lente. Il suffit de voir que finalement, à la fin du film, le père décide d'inscrire son fils dans un club de foot alors que lui ne le voulait pas...un peu un moyen d'améliorer les rapports dans la famille lol
Et puis le litre "anche libero va bene", on peut tjs chercher à analyse en cherchant la vraie signification du terme libero, pas forcément celui que l'on donne au foot...

Nan vraiment moi j'ai adoré et comme tu dis, le jeu des acteurs, du père & du filsm, magnifiques. Par contre, la fille/soeur, son comportement avec son frère...euh...bizarre on va dire.

Carcharoth 12/03/2007 00:31

Outre le fait que j'ai vraiment aimé ce film, quels cons ces français: transformé le titre italien, en un titre toujours italien mais qui ne veut rien dire, et qu'on ne comprend qu'à la fin, et encore...

  • : Goin' to the movies
  • Goin' to the movies
  • : Blog de critiques cinéma d'Anna M. «Le cinéma, c’est comme l’amour, quand c’est bien, c’est formidable, quand c’est pas bien, c’est pas mal quand même.» (George Cukor)
  • Contact

GOIN' TO THE MOVIES

Blog de critiques cinéma d'Anna M.

«Le cinéma, c’est comme l’amour, quand c’est bien, c’est formidable, quand c’est pas bien, c’est pas mal quand même.» (George Cukor)

Recherche