Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 février 2007 7 18 /02 /février /2007 11:02
Date de sortie : 14 Février 2007
Réalisé par Olivier Dahan
Avec Marion Cotillard, Jean-Pierre Martins, Sylvie Testud, Emmanuelle Seigner, Gérard Depardieu
Film français.
Genre : Biopic, Musical, Drame
Durée : 2h 20min.

TFM Distribution

De son enfance à la gloire, de ses victoires à ses blessures, de Belleville à New York, l'exceptionnel parcours d'Edith Piaf. A travers un destin plus incroyable qu'un roman, découvrez l'âme d'une artiste et le coeur d'une femme. Intime, intense, fragile et indestructible, dévouée à son art jusqu'au sacrifice, voici la plus immortelle des chanteuses...

Le genre : pathos à mort

C'est la mode en ce moment... les biopics ! Olivier Dahan s'attelle à l'une des grandes légendes de la chanson française, évitant certain des écueils du genre mais se jetant allègrement dans d'autres. Le traitement non-linéaire - c'est le moins que l'on puisse dire - est original et intéressant car il permet de mettre en parallèle les différents épisodes de la vie de Piaf. Cependant, pourrait-on dire, "trop de flash-back tue le flash-back" : la formule devient parfois artificielle et vide de sens. On aurait aimé comprendre la vie de la Môme dans son évolution... Certaines périodes sont traitées avec trop d'insistance (l'enfance dans un bordel), d'autres seulement survolées (que fait Piaf entre 20 et 30 ans ?). Le film souffre donc de longueurs et à mon sens une bonne demi-heure aurait pu en être retirée. Il reste cependant très agréable, souvent émouvant. Certaines idées de mise en scène sont brillantes, comme le traitement de ce plan-séquence onirique et très beau où Édith apprend la mort de l'amour de sa vie. Émotion garantie. Mais d'autres sont franchement kitsch et larmoyante, en particulier durant l'enfance. Les meilleurs moments résident selon moi dans les chansons, presque les seules à parvenir à créer une émotion vraie et pure : d'une Marseillaise qui donne des frissons (quelle voix, cette gamine !) au Je ne regrette rien final (évidemment...), toute la puissance de la voix de Piaf hante le film et lui donne sa légitimité.. La môme donne envie de mieux connaître l'oeuvre de Piaf. Le point fort du film reste l'interprêtation. Si Clotilde Courau est assez exaspérante, on peut souligner les quelques excellentes prestations de Sylvie Testud, Emmanuelle Seigner, Jean-Pierre Martins, Pascal Greggory, Jean-Paul Rouve. Et bien sûr, Marion Cotillard - en route pour le César 2008 - qui balaie tout sur son passage dans une interprétation pour le moins habitée d'une femme au destin brisé et à la personnalité forte qui malgré la gloire a su garder l'amour de ses racines prolo parisienne (quel vocabulaire !). Cotillard donne l'impression d'avoir joué sa vie dans ce rôle et c'est pourquoi elle est la plus vive source d'émotion de cette biographie grand public honnête, dont les effets larmoyants ne parviennent pas à retirer l'authenticité d'une prestation d'actrice mémorable.

Gérard Depardieu, Marion Cotillard et Sylvie Testud. TFM Distribution

Jean-Pierre Martins et Marion Cotillard. TFM Distribution


Partager cet article

Repost 0
Published by lucyinthesky4 - dans Nouveautés
commenter cet article

commentaires

  • : Goin' to the movies
  • Goin' to the movies
  • : Blog de critiques cinéma d'Anna M. «Le cinéma, c’est comme l’amour, quand c’est bien, c’est formidable, quand c’est pas bien, c’est pas mal quand même.» (George Cukor)
  • Contact

GOIN' TO THE MOVIES

Blog de critiques cinéma d'Anna M.

«Le cinéma, c’est comme l’amour, quand c’est bien, c’est formidable, quand c’est pas bien, c’est pas mal quand même.» (George Cukor)

Recherche