Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 avril 2006 3 26 /04 /avril /2006 11:26

Date de sortie : 19 Octobre 2005
Réalisé par Roman Polanski
Avec Barney Clark, Ben Kingsley, Jamie Foreman
Film britannique, français, tchèque, italien.
Genre : Aventure, Drame
Durée : 2h 5min.
D'après l'oeuvre de Charles Dickens.

Pathé Distribution

Dans un orphelinat de l'Angleterre victorienne, Oliver Twist survit au milieu de ses compagnons d'infortune. Mal nourri, exploité, il est placé dans une entreprise de pompes funèbres où, là encore, il ne connaît que privations et mauvais traitements. Oliver endure tout, jusqu'au jour où une provocation de trop le pousse à s'enfuir vers Londres. Épuisé, affamé, il est recueilli par une bande de jeunes voleurs qui travaillent pour le vieux Fagin. Entre Dodger, Bill, Nancy et les autres, Oliver découvre un monde cruel où seules comptent la ruse et la force. Arrêté pour une tentative de vol qu'il n'a pas commis sur la personne de Mr. Brownlow, Oliver ne trahit pas sa bande et s'attire la bienveillance du brave homme. Mais Fagin et Bill ne tardent pas à remettre la main sur lui et l'obligent à participer au cambriolage de la demeure de son bienfaiteur...

Le genre : un corps, mais pas d'âme

Visuellement, un très joli film : les décors (en particulier une superbe reconstitution de la ville de Londre à l'époque) et les costumes sont tout à fait soignés, ce qui recrée assez bien l'ambiance du classique de Charles Dickens. Jolies couleurs également. Cependant, tout cela ne suffit pas à vraiment plonger le spectateur dans l'histoire : de manière générale, le jeu des acteurs est sans grand relief, mis à part le mignon petit Barney Clark ; et Ben Kingsley remarquable en Fagin (grand travail sur la voix). Le scénario, quant à lui, tombe un peu à plat, pour cause d'un manichéisme trop exacerbé (le gentil Oliver rencontre des méchants, mais un monsieur gentil veut le sauver des méchants etc.) qui certes était déjà présent chez Dickens, mais pas à ce point là (des scènes primordiales du roman, qui donnaient du sens à l'histoire ne sont pas présentes). Le film est long et légèrement ennuyeux à quelques moments bien qu'il y ait un effort certain pour donner du rythme aux actions qui se succèdent. Le début du film est le plus réussi (les premières péripéties d'Oliver avant Londres), soutenu par une musique assez bonne et des passages parfois drôles. Pour ma part, je déplore également le manque d'émotion que suscite le film : on s'attache certes à Oliver mais pas assez pour vraiment se passionner pour l'action et donc s'émouvoir de ce qui lui arrive. Une réussite visuelle, donc, mais cela ne suffit pas à rendre l'histoire passionnante. L'idée était bonne, mais on a vu Polanski en meilleure forme.

Barney Clark. Pathé Distribution

Barney Clark. Pathé Distribution



Partager cet article

Repost 0
Published by lucyinthesky4 - dans En bref
commenter cet article

commentaires

whiplash solicitor 09/08/2011 03:38

I’ve been visiting your blog for a while now and I always find a gem in your new posts. Thanks for sharing!

  • : Goin' to the movies
  • Goin' to the movies
  • : Blog de critiques cinéma d'Anna M. «Le cinéma, c’est comme l’amour, quand c’est bien, c’est formidable, quand c’est pas bien, c’est pas mal quand même.» (George Cukor)
  • Contact

GOIN' TO THE MOVIES

Blog de critiques cinéma d'Anna M.

«Le cinéma, c’est comme l’amour, quand c’est bien, c’est formidable, quand c’est pas bien, c’est pas mal quand même.» (George Cukor)

Recherche