Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mai 2006 7 28 /05 /mai /2006 21:31
Le Palmarès !

Caméra d'or (à l'unanimité) : 12:08 à l'est de Bucarest de Corneliu Porumboiu (présenté à la Quinzaine des Réalisateurs)

Palme d'or du court-métrage : Sniffer de Bobbie Peers
Prix du jury du court-métrage : Primera nieve de Pablo Aguero
Mention spéciale pour l'originalité de la qualité artistique (court-métrage) : Conte de quartier de Florence Miailhe

Prix du Jury : Red road de Andrea Arnold

Prix d'Interprétation féminine : l'ensemble de la distribution féminine de Volver de Pedro Almodovar (Yohana Cobo, Penélope Cruz, Lola Duenas, Chus Lampreave, Carmen Maura et Blanca Portillo)

Prix d'Interprétation masculine : l'ensemble de la distribution masculine d'Indigènes : Bernard Blancan, Sami Bouajila, Jamel Debbouze, Samy Naceri et Roschdy Zem

Prix de la Mise en scène : Babel d'Alejandro Gonzalez Inarritu

Prix du Scénario : Volver de Pedro Almodovar

Grand Prix : Flandres de Bruno Dumont

Palme d'Or : Le Vent se lève de Ken Loach

Commentaires en vrac :
Un palmarès pour le moins surprenant, en ce qui concerne bien sûr la Palme d'Or : on attendait Marie-Antoinette (rien pour Sofia Coppola), Volver, Babel... mais non ! Elle va au grand Ken Loach (bientôt 70 ans !) avec Le Vent se lève. Récompensé à l'unanimité, qui plus est ! C'est un film d'époque qui traite des luttes pour l'indépendance irlandaise dans les années 20. Il sort en novembre, j'attends ça avec impatience. Je me réjouis pas mal de cette récompense inattendue, c'est bien de donner la Palme quelqu'un comme ça, modeste et sincère et surtout, pas un favori ! Coppola, Almodovar etc. ont déjà un public conquis, et Palme d'Or ou non, leurs films auront du succès. A noter que Loach est tout de même un habitué de la croisette : deux Prix du jury (pour Hidden Agenda en 1990 et Raining stones en 1993), un Prix du scénario pour Sweet sixteen et un Prix du cinéma contemporain pour Regards et sourires en 1981.
En ce qui concerne Volver, ce doit être une petite déception pour Pedro, qui n'obtient toujours pas sa Palme d'Or, malgré des critiques dithyrambiques pour la plupart (mon avis bientôt !). Deux prix tout de même pour le film, ce qui n'est pas rien. À ce propos, avoir donné le prix d'interprétation féminine à l'ensemble de la distribution de Volver me paraît un bon choix : au-delà de Pénélope Cruz, il y a de merveilleuses actrices qui méritent aussi d'être reconnues et je trouve que cette récompense est vraiment une bonne idée. Faire la même chose pour Indigènes de Rachid Bouchareb (récompenser tout le casting masculin)... eh bien ça me semble un peu lourd sur le principe mais pourquoi pas ! En tout cas le film pourrait être intéressant, qui évoque les soldats des colonies qui se sont battus pour la France pendant la Seconde Guerre Mondiale. Avec Jamel (son speech lors de la remise des prix était très drôle), Rochdy Zem, Samy Naceri...
Comme je le disais, Sofia Coppola repart sans récompense (les avis sur Marie-Antoinette sont très partagés, semble-t-il). Rien pour l'italien Nanni Moretti non plus. Pour Babel, prix de la mise en scène, c'est pas mal, ce film m'a l'air assez intéressant (de Alejandro González Inárritu avec Brad Pitt, Cate Blanchett et Gabriel Garcia Bernal, rien que ça !).  12:08 à l'est de Bucarest, un film roumain qui parle de l'après Ceausescu (je n'en sais pas plus, c'est simplement le thème qui m'a plu) a reçu la Caméra d'Or. Enfin Red Road, d'Andrea Arnold, un premier film anglais, reçoit le prix du jury : ce genre de récompense est pour moi la bienvenue, pour encourager le cinéma de demain (on équilibre avec Loach et Almodovar !).
En toutt cas, avec les films de Loach, Dumont (Flandres), Bouchareb et Inarritu, le palmarès reflète la tonalité très politique du crû 2006.

Padraic Delaney et Liam Cunningham. Diaphana Films
Le Vent se lève

Penélope Cruz. Paula Ardizzoni / Emilio Pereda
Volver


Babel



Partager cet article

Repost 0
Published by lucyinthesky4 - dans Evénements
commenter cet article

commentaires

barish 28/05/2006 23:20

Pour une fois , je trouve le palmares bien plus interessant que d'habitude! peites deceptions pour marie antoinette mais bon... nanni moretti n'a rien eu non plus !

  • : Goin' to the movies
  • Goin' to the movies
  • : Blog de critiques cinéma d'Anna M. «Le cinéma, c’est comme l’amour, quand c’est bien, c’est formidable, quand c’est pas bien, c’est pas mal quand même.» (George Cukor)
  • Contact

GOIN' TO THE MOVIES

Blog de critiques cinéma d'Anna M.

«Le cinéma, c’est comme l’amour, quand c’est bien, c’est formidable, quand c’est pas bien, c’est pas mal quand même.» (George Cukor)

Recherche