Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 avril 2006 3 19 /04 /avril /2006 13:00

Date de sortie : Décembre 1970
Réalisé par Jacques Demy
Avec Catherine Deneuve, Jean Marais, Delphine Seyrig
Film français.
Genre : Fantastique
Durée : 1h 40min.
Année de production : 1970
Film pour enfants



La reine moribonde a fait promettre au roi de n'épouser qu'une femme plus belle qu'elle. Dans tout le royaume, une seule personne peut se prévaloir d'une telle beauté, sa propre fille. Revêtue d'une peau d'âne, la princesse désespérée s'enfuit du château familial.

Le genre : conte enchanteur

Le retour du trio infaillible de la comédie musicale à la française : Jacques Demy à la réalisation, Michel Legrand à la musique et une Catherine Deneuve toujours divine, pour cette adaptation du célèbre conte de Charles Perrault. Ajoutons à ceci le grand Jean Marais, excellent en monarque du stade œdipien, une Delphine Seyrig délicieuse dans le rôle de la délicate et drôle fée des Lilas, et Jacques Perrin en prince charmant vraiment charmant et parfait pour Deneuve... et on obtient un film à l'ambiance féerique et rêveuse. Le conte de Charles Perrault dont il est tiré sied particulièrement bien à Demy (dont l'inceste est d'ailleurs un des thèmes récurrents). Les couleurs, les fleurs, les scènes de rêves etc. : Peau d'âne possède quelque chose d'un exprit sixties, pop, flower-power voire psychédélique, certainement inspiré au cinéaste par son voyage  aux États-Unis l'année précédente pour le tournage de Model shop. Certes le film n’atteint pas les sommets de chef-d’œuvritude et d'alchimie où se situent Les demoiselles de Rochefort par exemple, mais il reste très plaisant à voir et ne souffre pas de multiples visionnages. Les passages musicaux en particulier, composés par l'excellentissime Michel Legrand sont très réussis, malicieux et enchanteurs (quelques exemples : « Mon enfant, on n'épouse jamais ses parents », entonné par la fée des Lilas ; la recette du cake d'amour chantée par Peau d'âne ; ou encore le duo des amoureux « Nous ferons ce qui est interdit », là éncore très sixties). L'univers merveilleux du conte est retranscrit à merveille grâce à des costumes et décors de châteaux tout à fait réussis. Un film envoûtant, très coloré et plaisant. On est littéralement sous le charme.



Partager cet article

Repost 0
Published by lucyinthesky4 - dans En bref
commenter cet article

commentaires

dasola 20/01/2010 17:01

Rebonjour, c'est un des premier film que j'ai vu au cinéma, j'avais 8 ans. Inoubliable. Delphine Seyrig en fée Lilas est divine et la fin avec les vues du Château de Chambord est magique. Un grand film pour un cinéaste en état de grâce. Bonne fin d'après-midi.

lamure 08/01/2009 16:15

le cake d'amourje suis toucher par cette recete
existe elle
si puije avoir la recette
marci

Dorothy 08/12/2008 17:58

Conte enchanteur, en effet! On ne peut pas, je crois, trouver de meilleure formule pour parler de cette très belle histoire, magnifiée par la musique de Michel Legrand. Étant une inconditionnelle des 'demoiselles', j'ai bien sûr trouvé mon bonheur devant ce film-ci, qui n'a peut-être pas l'ambiance de Rochefort, mais qui contient quand même une très jolie dose de magie et de rêve (la danse en moins...).

(et je rajouterais encore que j'aurais tendance à trouver Jacques Perrin encore plus craquant avec les cheveux bruns... :-D)

Kate 22/04/2006 15:36

Enfin une que j'ai vu lolje me rends compte en visitant ton blog que j'ai une culture cinematographique quasi inexstante ! Je ne prends jamais le temps de voir des films.

Pour ce qui est de Peau d'âne, je l'ai vu il n'y a pas longtemps sur arte.
J'ai moyennement aimé, j'ai trouvé ça surjoué, m'enfin tu me diras, c'est le genre qui veut ça ! J'en ai vu des plus subtiles quand même.
Cela dit, j'ai quand même regardé en entier, car c'est trop rare de voir la magie des contes de fée matérialisée à l'écran. Et le film est réussi pour cela, on s'y croirait !

Joli Blog !

  • : Goin' to the movies
  • Goin' to the movies
  • : Blog de critiques cinéma d'Anna M. «Le cinéma, c’est comme l’amour, quand c’est bien, c’est formidable, quand c’est pas bien, c’est pas mal quand même.» (George Cukor)
  • Contact

GOIN' TO THE MOVIES

Blog de critiques cinéma d'Anna M.

«Le cinéma, c’est comme l’amour, quand c’est bien, c’est formidable, quand c’est pas bien, c’est pas mal quand même.» (George Cukor)

Recherche