Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 mars 2009 5 13 /03 /mars /2009 15:03
Les Acacias

Des producteurs verreux montent une comédie musicale désastreuse : "Le printemps d'Hitler" et s'assurent que l'echec du spectacle leur rapportera la fortune. Mais prise au second degré par les spectateurs, la pièce remporte un vif succès !

Les producteurs est le premier film de l’excellent Mel Brooks, l’un des papes de la comédie américaine, et s’inspire de façon détournée de sa propre expérience à Broadway. C’est une comédie de 1h30, format parfait, au rythmé trépidant, au ton irrévérencieux et au mauvais goût assumé (mais Oscar du meilleur scénario quand même). Mel Brooks nous embarque dans une jubilatoire entreprise de destruction (finalement inefficace) ; il s’agit donc de monter le flop le plus total : trouver la pièce la plus indigente sur le fond comme sur la forme (écrite par un nostalgique du 3ème Reich), le metteur en scène le plus incompétent (travesti la moitié du film), le moins bon Hitler chantant et dansant (le délirant Kenneth Mars) etc.

La comédie musicale qui en résulte est assez hilarante, et les chansons excellentes. Le film fait parfois penser au chef-d’œuvre de Lubitsch, To be or not to be (dont Brooks a d’ailleurs produit en 1983 un remake dans lequel il tenait le rôle principal) : humour juif et regard amusé sur le monde du théâtre, par l’intermédiaire d’une hallucinante pièce satirique sur Hitler. Certes, la mise en scène n’est pas vraiment le souci premier de Mel Brooks. Les producteurs, c’est avant tout du théâtre filmé (surjeu, apartés au spectateur), mais quel théâtre ! Gene Wilder et Zero Mostel cabotinent avec talent, duo comique barjo à la limite de l’hystérie mais toujours plein d’énergie et provoquant des avalanches de gags hénaurmes. Ça ne fait pas toujours dans la subtilité mais qu’est-ce que c’est drôle ! Vraiment à mourir de rire.



À lire : la critique du remake de 2005 avec Uma Thurman et Will Ferrell entre autres.


Partager cet article

Published by lucyinthesky4 - dans En bref
commenter cet article

commentaires

  • : Goin' to the movies
  • Goin' to the movies
  • : Blog de critiques cinéma d'Anna M. «Le cinéma, c’est comme l’amour, quand c’est bien, c’est formidable, quand c’est pas bien, c’est pas mal quand même.» (George Cukor)
  • Contact

GOIN' TO THE MOVIES

Blog de critiques cinéma d'Anna M.

«Le cinéma, c’est comme l’amour, quand c’est bien, c’est formidable, quand c’est pas bien, c’est pas mal quand même.» (George Cukor)

Recherche