Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 juillet 2006 7 23 /07 /juillet /2006 15:05

Date de sortie : 27 Avril 1994
Réalisé par Mike Newell
Avec Hugh Grant, Andie MacDowell, Kristin Scott Thomas
Film britannique, américain.
Genre : Comédie
Durée : 1h 57min.



Charles est célibataire. Seul compte son petit cercle d'amis, composé de Fiona, Gareth, Tom, Matthew et Scarlett, sa co-locataire. L'amour ne le tente pas et quand il fait la connaissance de Carrie lors d'un mariage où il officie en tant que témoin, il n'imagine en rien la passion qui va l'envahir. Car Charles tombe amoureux de Carrie. Et ses retrouvailles quelques mois plus tard avec la demoiselle, sur le point de se marier avec un riche Écossais, ne vont que confirmer les sentiments qu'il éprouve pour elle...

Le genre : amour en liberté

Cette délicieuse comédie anglaise est une véritable réussite à tous les niveaux. La comédie romantique n'est pas un genre facile à réussir entièrement, mais tout ici est empreint de fraîcheur, de joie, d'humour. Du thème intemporel, universel qu'est l'amour, Mike Newell tire une œuvre originale et drôle. Les personnages farfelus, drôlement humains, qui forment la bande de potes du films sont des plus attachants. Ils sont campés par des acteurs irréprochables. Hugh Grant est absolument charmant dans son éternel personnage de tombeur gaffeur, Andie McDowell parfaite dans son rôle de femme libérée. Ils forment un couple exquis, échangeant allègrement les rôles habituels : à elle le ton du Don Juan, à lui les moues et les émois amoureux presque féminins. La délicieuse Kristin Scott Thomas est également remarquable de classe et d'élégance. Grâce aux interprètes donc, le film est drôle de bout en bout, parodiant avec humour les conventions cinématographique du genre (ici pas de clichés ni de morale nunuche) mais aussi sociales et morales : la vie "libertine" des deux héros n'est pas critiquée, et le film se termine par une superbe "non-demande en mariage". Le scénario malicieux se révèle plein de surprises, de situations délirantes et de répliques décapantes. Le rire fait place à l'émotion lors de la scène de l'enterrement, où John Hannah récite le magnifique Funeral Blues, de W.H. Auden. Un film humain et joyeux qui comblera tout amateur de comédies sentimentales mais pas gnangnans. Quatre mariages et un enterrement célèbre l'amour sous toutes ses formes.





Par ici, un dossier assez intéressant sur le film.



Partager cet article

Repost 0
Published by lucyinthesky4 - dans En bref
commenter cet article

commentaires

whiplash solicitor 09/08/2011 04:17

Really impressed! Everything is very, very clear and open. You have shared a lot of valuable information.

sophie 22/11/2006 22:23

autre film culte que j'adore... mais qui est le point commun à tous ces films? ne serait-ce pas Mr Grant?

  • : Goin' to the movies
  • Goin' to the movies
  • : Blog de critiques cinéma d'Anna M. «Le cinéma, c’est comme l’amour, quand c’est bien, c’est formidable, quand c’est pas bien, c’est pas mal quand même.» (George Cukor)
  • Contact

GOIN' TO THE MOVIES

Blog de critiques cinéma d'Anna M.

«Le cinéma, c’est comme l’amour, quand c’est bien, c’est formidable, quand c’est pas bien, c’est pas mal quand même.» (George Cukor)

Recherche