Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 avril 2009 5 24 /04 /avril /2009 10:49
 Océan Films

(Vu en avant-première avec, une fois n'est pas coutume, des interventions pas du tout passionnantes du réalisateur et de l'actrice principale)

Jeannine Deckers, alias Soeur Sourire, est devenue un mythe international avec ses deux millions d'albums vendus en 1963 et cette chanson Dominique, qui a plané au-dessus des Beatles ou d'Elvis Presley dans les hit-parades du monde entier. Mais qui était réellement Soeur Sourire ? Le récit de la vie d'une femme touchante, pleine de doutes et d'enthousiasme, en quête de l'amour...

Voilà un personnage complexe, passionnant, que cette sœur Sourire. Son histoire est singulière et tragique et était potentiellement un beau sujet de cinéma. Elle a été plus ou moins romancée par le belge Stijn Coninx. Qui, pour expliquer cette vie à part, a versé dans une psychologie assez clichée : sa rébellion, sa difficulté à aimer liée à des relations difficiles avec ses parents... ce psychologisme lourd l'empêche d'exister réellement en tant que personnage. Tout ce qui pourrait faire la subversion de cette femme hors du commun (une ancienne religieuse qui écrit une chanson sur les mérites de la pilule, vit avec une femme et revendique une foi en contradiction avec la doctrine de l'Église...) est gommé au profit d'un récit linéaire et longuet sur le schéma ascension-chute. Une succession de péripéties, d'obstacles sans lien, sans personnalité et finalement sans émotion.

L'impression générale est que tout ce qui a été ajouté à son histoire est de trop, de l'ordre du cliché, sur-signifiant (par exemple le personnage de la cousine et le projet de partir en Afrique concrétisée à la fin pour « terminer sur une note d'espoir », selon les dires du réalisateur). (spoiler!) Il aurait été tellement plus fort de terminer sur la seule vraie belle scène du film, celle du double suicide, suggéré avec grâce et émotion, les malheurs de la fin de vie de Jeanne Deckers étant très peu évoqués et contenus dans une ellipse intelligente.(fin spoiler). Cécile de France, sans être géniale, est bien, sobre, jamais dans le mimétisme lourd. Elle est justement à l'image de ce film propret, relativement instructif mais sans réelle ambiguïté ni émotion.

Cécile de France. Jean-Claude Lother

Voir Coco avant Chanel d'Anne Fontaine la même semaine est assez symptomatique : deux biopics sur des femmes d'exception, subversives chacune à leur manière, mais qui édulcorent totalement cette subversion en versant dans l'académisme le plus total : joliesse de la reconstitution, soin apporté aux décors et aux costumes, prestations d'acteurs irréprochables mais sans génie. Sœur Sourire est moins luxueux que Coco avant Chanel (pas de gros catsing...), mais il est tout aussi lisse. C'est finalement l'émotion, la complexité, l'ambiguïté qui manquent à ces films, autrement dit : la vie.


Partager cet article

Repost 0
Published by lucyinthesky4 - dans Nouveautés
commenter cet article

commentaires

Anna 25/04/2009 13:47

Oui enfin par déprogrammé c'est ce que j'entendais : on s'est tapé la bande annonce, donc logiquement l'UGC devait le passer, et puis finalement non. Zont dû sentir le fiasco!

Vincent 25/04/2009 13:41

Ah chez toi aussi il a été déprogrammé ?! Enfin, chez moi pas programmé du tout, alors que pourtant il devait passer. Bizarre hein. Mais même s'il passait, je n'y serai pas allé, je n'abuse pas du pouvoir de ma carte UGC à ce point, pas maso moi.
Et de rien pour les critiques, ça me fait plaisir. Chaque semaine, j'en ressortirai une si tu veux.

Anna 25/04/2009 12:35

Carte UGC, Vincent, carte UGC... Humains a été déprogrammé de l'UGC justement (bizarre...), donc non j'ai raté ça! Et toi?? Mouahaha.
Au fait merci hein de repêcher mes vieilles critiques de films de merde, vraiment c'est super ça donne du cachet à ce blog!
Pour les rubriques, merci bien, j'étais pas sûre qu'elles étaient géniales, j'ai encore des doutes, mais si ça te plaît c'est déjà ça.

Vincent 25/04/2009 11:52

Aahah t'es allée le voir en avt-1ère, t'es complètement maso ma pauvre Anna ! Et en plus, t'as vu aussi Coco avant Chanel !... Une question prédomine néanmoins : et Humains tu y es allée ??

  • : Goin' to the movies
  • Goin' to the movies
  • : Blog de critiques cinéma d'Anna M. «Le cinéma, c’est comme l’amour, quand c’est bien, c’est formidable, quand c’est pas bien, c’est pas mal quand même.» (George Cukor)
  • Contact

GOIN' TO THE MOVIES

Blog de critiques cinéma d'Anna M.

«Le cinéma, c’est comme l’amour, quand c’est bien, c’est formidable, quand c’est pas bien, c’est pas mal quand même.» (George Cukor)

Recherche