Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juillet 2008 4 24 /07 /juillet /2008 16:17
1951
Réalisé par George Sidney
Avec Ava Gardner, Kathryn Grayson, Howard Keel
Film américain.
Genre : Comédie musicale
Durée : 1h 47min.



En 1890, Julie trouve une place de vedette dans une revue présentée sur le bateau Show Boat qui descend le Mississippi. Mais, apprenant qu'elle a du sang noir dans les veines, ses employeurs la renvoie. Désespérée, elle sombre dans l'alcoolisme et erre de cabaret en cabaret.

Le genre : drame musical

Remake musical du film éponyme de James Whale (cinéaste plutôt célèbre pour ses Frankenstein et son Homme invisible), le Show boat de George Sidney est absolument superbe. Dans un Technicolor de toute beauté, il raconte la vie de gens du spectacle à la fin du XIXème siècle aux Etats-Unis. Les costumes colorés et les décors très réussis donnent au film un charme certain. George Sidney est un excellent metteur en scène dont la caméra virevoltante a donné naissance à des chefs-d'œuvre du film de cape et d'épée (Les trois mousquetaires et surtout Scaramouche) et est parvenu à rendre captivantes des comédies musicales au scénario plus que simplet (La parade aux étoiles, Escale à Hollywood). Ici, le scénario est au rendez-vous, alliant le drame sentimental et la chronique sociale (la violence de la ségrégation raciale), contant l'histoire de la rédemption d'un homme (Howard Keel) et de la déchéance d'une femme (Ava Gardner), et se terminant sur une note d'espoir. Tout ceci sur un rythme survolté, et toujours en musique ! Les numéros musicaux sont particulièrement soignés,  associant l'énergie ou la langueur des chorégraphies à la qualité des chansons - des classiques américains et  des negro-spirituals : Make believe, Can't help lovin that man of mine, Old man river... Tour à tour drôles et émouvants, joyeux et déchirantes, ils sont à l'image du film même, de ses dialogues et de ses situations. Les comédiens ne sont pas en reste : la jeune soprano Kathryn Grayson et Howard Keel forment un coupe touchant à la relation tumultueuse, et Marge et Gower Champion s'en donnent à coeur joie dans des numéros hilarants. Mais c'est surtout Ava Gardner qui impressionne en femme rejetée par sa troupe puis par son mari pour être née de mère noire, et qui sombrera bientôt dans l'alcool. Le rôle était à l'origine prévu pour Lena Horne mais la censure de l'époque interdisait de montrer au cinéma des romances interraciales. C'est donc à Gardner qu'échoie ce rôle de métisse déchue, et elle convainc malgré cette légère invraisemblance. Peut-être même la force du film en est-elle renforcée : une blanche se glisse dans la peau d'une métisse et la comprend, l'incarne de la plus belle des manières. Show Boat se démarque donc du tout-venant de la comédie musicale de son époque par la profondeur de son histoire et de ses personnages. Un musical bouleversant et réussi sur tous les plans.



À voir aussi sur le blog :
Films de George Sidney : Les trois mousquetaires


Partager cet article

Repost 0
Published by lucyinthesky4 - dans En bref
commenter cet article

commentaires

Dorothy 25/07/2008 12:45

Un film qui aux premiers abords ne m'attirait pas tellement, mais tu m'as donné l'envie de le voir :-)!

  • : Goin' to the movies
  • Goin' to the movies
  • : Blog de critiques cinéma d'Anna M. «Le cinéma, c’est comme l’amour, quand c’est bien, c’est formidable, quand c’est pas bien, c’est pas mal quand même.» (George Cukor)
  • Contact

GOIN' TO THE MOVIES

Blog de critiques cinéma d'Anna M.

«Le cinéma, c’est comme l’amour, quand c’est bien, c’est formidable, quand c’est pas bien, c’est pas mal quand même.» (George Cukor)

Recherche