Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 janvier 2007 2 02 /01 /janvier /2007 16:12
Date de sortie : 04 Juillet 2001
Réalisé par Andrew Adamson, Vicky Jenson
Avec les voix de Mike Myers, Eddie Murphyn, Cameron Diaz (VO), Alain Chabat (VF)
Film américain.
Genre : Animation, Fantastique, Romance, Comédie
Durée : 1h 29min.



Shrek, un ogre verdâtre, cynique et malicieux, a élu domicile dans un marécage qu'il croit être un havre de paix. Un matin, alors qu'il sort faire sa toilette, il découvre de petites créatures agaçantes qui errent dans son marais. Shrek se rend alors au château du seigneur Lord Farquaad, qui aurait soit-disant expulsé ces êtres de son royaume. Ce dernier souhaite épouser la princesse Fiona, mais celle-ci est retenue prisonnière par un abominable dragon. Il lui faut un chevalier assez brave pour secourir la belle. Shrek accepte d'accomplir cette mission. En échange, le seigneur devra débarrasser son marécage de ces créatures envahissantes. Or, la princesse Fiona cache un secret terrifiant qui va entraîner Shrek et son compagnon l'âne dans une palpitante et périlleuse aventure.

Le genre : prince rotant

Adorable parodie de conte pour enfant, ce Shrek premier du nom nous introduit à l'univers pour le moins fantaisiste de ce désormais célèbre ogre tout vert et très vulgaire. La parodie est parfaite : le prince charmant est un nain qui envoie un ogre chercher sa princesse à sa place, princesse qui se révèle une véritable as de la castagne, pas niaise du tout et cachant un difficile secret. Pour nous mener à travers cette histoire mignonnette, un trio de personnages attachants et drôles. Mon coup de cœur va à l'inénarrable Âne parlant (un peu trop). Les multiples références (à des contes de fée plus ou moins célèbres mais aussi au cinéma, comme lors cette bagarre dans le style Matrix) donnent au film un sous-texte appréciable des adultes, ce qui en fait un agréable divertissement familial. La morale de l'histoire ne peut pas faire de mal : la vraie beauté est celle du cœur et l'amour triomphe sur la méchanceté et l'intolérance. Visuellement, Shrek est très réussi, mais on ne peut s'empêcher désormais de faire la comparaison avec le 2, qui le surpasse en qualité de l'image ainsi qu'en fantaisie et qu'en rythme. En tout cas, un bon démarrage pour la saga Shrek, osé, décalé, coloré, souvent hilarant mais aussi émouvant.






Partager cet article

Repost 0
Published by lucyinthesky4 - dans En bref
commenter cet article

commentaires

  • : Goin' to the movies
  • Goin' to the movies
  • : Blog de critiques cinéma d'Anna M. «Le cinéma, c’est comme l’amour, quand c’est bien, c’est formidable, quand c’est pas bien, c’est pas mal quand même.» (George Cukor)
  • Contact

GOIN' TO THE MOVIES

Blog de critiques cinéma d'Anna M.

«Le cinéma, c’est comme l’amour, quand c’est bien, c’est formidable, quand c’est pas bien, c’est pas mal quand même.» (George Cukor)

Recherche