Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 janvier 2007 2 02 /01 /janvier /2007 19:28
Date de sortie : 18 Mai 2005
Réalisé par George Lucas
Avec Hayden Christensen, Ewan McGregor, Natalie Portman
Film américain.
Genre : Action, Science fiction
Durée : 2h 20min.

Affiche définitive. Lucasfilm Ltd.

La Guerre des Clones fait rage. Une franche hostilité oppose désormais le Chancelier Palpatine au Conseil Jedi. Anakin Skywalker, jeune Chevalier Jedi pris entre deux feux, hésite sur la conduite à tenir. Séduit par la promesse d'un pouvoir sans précédent, tenté par le côté obscur de la Force, il prête allégeance au maléfique Darth Sidious et devient Dark Vador. Les Seigneurs Sith s'unissent alors pour préparer leur revanche, qui commence par l'extermination des Jedi. Seuls rescapés du massacre, Yoda et Obi Wan se lancent à la poursuite des Sith. La traque se conclut par un spectaculaire combat au sabre entre Anakin et Obi Wan, qui décidera du sort de la galaxie.

Le genre : révélation

On sait enfin ! On sait comment Anakin Skywalker, espoir des Jedi et de la République, est devenu Dark Vador, le sombre seigneur à la solde de l'Empereur. George Lucas boucle ici la boucle de sa saga mythique. Et c'est plutôt réussi. Cette Revanche des Sith est le meilleur des trois Star Wars nouvelle génération. Il prend une dimension politique voire philosophique très intéressante malgré sa naïveté : comment la peur peut mener à la dictature, les dangers auquel mène la recherche absolue de l'ordre et de l'autorité, la fragilité de la démocratie etc. Le film est très beau, la photographie et les effets spéciaux sont irréprochables et nous plongent dans une ambiance plus noire et donc plus prenante que les volets précédents. On sent la catastrophe (Anakin basculant dans le côté obscur de la force) imminente à chaque instant et c'est un calvaire (pour les fans de la saga, s'entend). Le début du film est un peu laborieux : des bagarres au sabre laser un peu trop longues, des effets spéciaux parfois sans âme et des manigances politiques à n'en plus finir. On aimerait plus d'incursions dans la psychologie des personnages. Mais la fin rattrape tout cela en nous montrant la dramatique chute de la République et la trahison d'Anakin. La raison (dont on se doutait depuis un moment, certes) : c'est la peur de perdre sa femme Padmé qui a conduit le jeune Jedi à chercher du côté obscur des méthodes d'immortalité. En vain. Un constat final tragique et très émouvant : une fois embarqué du côté du mal, difficile de s'en sortir. Il est regrettable que l'interprétation plutôt fade ne soit pas à la hauteur de ce bon scénario, presque celui d'un drame shakespearien, avec ses trahisons et ses meurtres d'honneur. La seconde trilogie se termine donc pas bien du tout (point de vue de l'histoire, et non de la qualité du film !) : revoyons donc les superbes aventures du fiston Luke pour nous remonter le moral !

Jimmy Smits. Lucasfilm Ltd.

Ewan McGregor et Hayden Christensen. Lucasfilm Ltd.


Partager cet article

Repost 0
Published by lucyinthesky4 - dans En bref
commenter cet article

commentaires

Carcharoth 12/03/2007 00:11

OuepSuis assez d'accord avec toi, même si le coté politique m'a laissé... euh... comme devant un film américain, trop correct. enfin, passe....
Enorme regret: anakin bascule bien trop vite, aalors qu'il semblait avoir tenu le reste du film !
Peut etre l'effet de surprise était il le but du réalisateur, mais la, je n'ai pas accroché...
Enfin SW restant la saga mythique que tout le monde connait.... La boucle est bouclé, place à la nouveauté !

  • : Goin' to the movies
  • Goin' to the movies
  • : Blog de critiques cinéma d'Anna M. «Le cinéma, c’est comme l’amour, quand c’est bien, c’est formidable, quand c’est pas bien, c’est pas mal quand même.» (George Cukor)
  • Contact

GOIN' TO THE MOVIES

Blog de critiques cinéma d'Anna M.

«Le cinéma, c’est comme l’amour, quand c’est bien, c’est formidable, quand c’est pas bien, c’est pas mal quand même.» (George Cukor)

Recherche