Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 avril 2007 6 28 /04 /avril /2007 23:19
Date de sortie : 11 Avril 2007
Réalisé par Danny Boyle
Avec Chris Evans (II), Cillian Murphy, Rose Byrne, Michelle Yeoh
Film britannique.
Genre : Science fiction, Thriller
Durée : 1h 40min.

Affiche française. Twentieth Century Fox France

En cette année 2057, le soleil se meurt, entraînant dans son déclin l'extinction de l'espèce humaine. Le vaisseau spatial ICARUS II avec à son bord un équipage de 7 hommes et femmes dirigé par le Capitaine Kaneda est le dernier espoir de l'humanité. Leur mission : faire exploser un engin nucléaire à la surface du soleil pour relancer l'activité solaire. Mais à l'approche du soleil, privés de tout contact radio avec la Terre, les astronautes perçoivent un signal de détresse en provenance d'ICARUS I, disparu sept ans auparavant. Un terrible accident les contraint à modifier leur trajectoire. Ils doivent désormais lutter pour rester en vie, ne pas sombrer dans la folie, mais avant tout pour mener à bien leur mission essentielle pour l'avenir de l'humanité.

Le genre : SF...

Je ne connaissais pas le cinéma de Danny Boyle, je suis donc allée voir Sunshine sans a priori. J'ai plutôt passé un excellent moment, même si j'ai trouvé certains passages (la fin...) un peu too much. Boyle connais très bien ses classiques, c'est net, et l'on est abreuvé de références plutôt bien venues à 2001, Solaris, Alien pour n'en citer que quelques uns. Fort de cet héritage, il parvient à mettre en place une SF de qualité qui ne relève pas simplement de la citation mais d'un véritable travail de cinéaste et fait preuve de finesse dans le traitement de son sujet. La première heure du film est très réussie, Boyle impressionne par sa façon assez élégante voire poétique de filmer l'espace et l'ambiance de huis clos dans le vaisseau est efficace. On assiste aussi à l'ébauche de questionnements philosophiques passionnants tels que la valeur d'une vie, le destin de l'humanité, les enjeux de la science, même si leur approfondissement est parfois sacrifié à un suspense un peu facile. Dans l'ensemble, le film est assez bien foutu, et les retournements bien ficelés, pour maintenir l'attention du spectateur. L'immersion est totale. Si aucun des interprètes n'offre de performance exceptionnelle, le casting a le mérite d'être hétéroclite et d'un bon niveau. Leurs personnages possèdent un bon potentiel, mais celui-ci est trop peu exploité et si Cillian Murphy remporte l'adhésion, les destins individuels sont bien moins intéressants que la réflexion métaphysique qu'ils auraient pu engager plus profondément. De plus, la dernière demi-heure du film m'a paru faiblarde et incongrue, faisant surgir de nulle part un méchant au look de très mauvais-goût et plongeant Sunshine dans une ambiance de thriller qui détourne le film de ses remarquables intentions premières. Ce tournant survival du scénario, accompagné d'un pseudo message religio-mystique, est regrettable. Il aurait été de meilleure augure d'explorer la psychologie de personnages en panique face à leur mort prochaine que de les voir lutter au corps à corps avec un scientifique brulé au quatrième degré. C'est dommage mais Sunshine, film ambitieux, reste d'assez bonne facture. Un bon moment de cinéma qui, s'il ne révolutionne pas la science-fiction, montre néanmoins des qualités de réalisation et une certaine capacité à forger une ambiance.

Note de revoyure (juillet 2008) : Décevant. Le côté tape-à-l'œil de la mise en scène et le basculement dans le n'importe quoi de la deuxième moitié du film me sont apparus encore plus criants et rédhibitoires. Peut-être le film passe-t-il moins bien sur petit écran, ou peut-être son esbroufe ne fonctionne-t-elle qu'une seule fois...

Rose Byrne. Twentieth Century Fox France

Cillian Murphy. Twentieth Century Fox France


Partager cet article

Repost 0
Published by lucyinthesky4 - dans Nouveautés
commenter cet article

commentaires

whiplash solicitor 10/08/2011 02:17

This is a great movie, I have watched this one several times but still the effect still likes the first time I have seen it. Thanks for the blog for posting great movies like this one.

  • : Goin' to the movies
  • Goin' to the movies
  • : Blog de critiques cinéma d'Anna M. «Le cinéma, c’est comme l’amour, quand c’est bien, c’est formidable, quand c’est pas bien, c’est pas mal quand même.» (George Cukor)
  • Contact

GOIN' TO THE MOVIES

Blog de critiques cinéma d'Anna M.

«Le cinéma, c’est comme l’amour, quand c’est bien, c’est formidable, quand c’est pas bien, c’est pas mal quand même.» (George Cukor)

Recherche