Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 avril 2007 2 03 /04 /avril /2007 10:15
Date de sortie : 28 Mars 2007
Réalisé par Jacques Rivette
Avec Jeanne Balibar, Guillaume Depardieu, Bulle Ogier
Film italien, français.
Genre : Drame
Durée : 2h 17min.

Les Films du Losange

Armand de Montriveau, général français, débarque dans une île espagnole lors de l'expédition française pour rétablir l'autorité de Ferdinand VII. C'est dans le monastère qu'abrite cette île qu'il découvre que soeur Thérèse est la femme qu'il recherche depuis cinq ans. Il obtient l'autorisation de la voir en présence de la mère supérieure. Cinq ans plus tôt... L'histoire se passe sous la Restauration. Dès leur première rencontre, le général Armand de Montriveau tombe follement amoureux de Antoinette de Navarreins, coquette parisienne et épouse du duc de Langeais. Cette dernière s'amuse à le séduire mais se refuse à lui. Comprenant que la duchesse manoeuvre et ne cèdera jamais, Montriveau décide d'ignorer son aimée et d'organiser sa vengeance...

Le genre : adaptation fidèle

De La duchesse de Langeais, court roman de Balzac, Jacques Rivette, l'un des rescapés de la Nouvelle Vague française, fait une œuvre sensuelle très respectueuse du texte d'origine. Il faut parvenir à se plonger dans ce film rare, lent et contemplatif, qui s'attarde sur les âmes tourmentés de deux aristocrates parisiens. Les premières scènes déroutent, en particulier par le jeu très affecté mis en place par les interprètes, Jeanne Balibar en tête : tragédienne propulsée dans le réalisme, elle paraît peu à se place mais finit, avec sa grâce et sa douceur, par se montrer convaincante. Guillaume Depardieu a ce qu'il faut de puissance et de classe pour être un remarquable Montriveau, marquis aventurier et passionné. Film d'époque en costume traitant de cet éternel lieu commun de l'amour non partagé (ou en tout cas partagé à des moments différents, et c'est là tout le drame), Ne touchez pas la hache déploie une esthétique minimaliste maîtrisée et précise, même s'il manque parfois de souffle. 2h20, c'est peut-être un peu long. Ceci est compensé par une réussite visuelle indéniable et des trouvailles stylistiques intéressantes (superbe idée : les intertitres commentant l'action et les sentiments des personnages). On tutoie les thèmes chers à Rivette, mais dans le respect permanent de l'œuvre et de la vision balzacienne : les dialogues sont dans leur quasi-totalité identiques à ceux du roman. Les acteurs les ont plutôt bien en bouche, n'en font jamais trop, et certains d'entre eux semblent s'amuser beaucoup dans la peau d'aristocrates rigolos : les vétérans Bulle Ogier et Michel Piccoli sont adorables. S'il n'apporte rien de révolutionnaire au roman de Balzac, Ne touchez pas la hache reste un film de littéraires plutôt courageux (qui a envie de voir ce genre de choses, de nos jours ?) et joliment inspiré.

Jeanne Balibar et Guillaume Depardieu. Les Films du Losange

Michel Piccoli, Bulle Ogier et Jeanne Balibar. Les Films du Losange


Partager cet article

Repost 0
Published by lucyinthesky4 - dans Nouveautés
commenter cet article

commentaires

  • : Goin' to the movies
  • Goin' to the movies
  • : Blog de critiques cinéma d'Anna M. «Le cinéma, c’est comme l’amour, quand c’est bien, c’est formidable, quand c’est pas bien, c’est pas mal quand même.» (George Cukor)
  • Contact

GOIN' TO THE MOVIES

Blog de critiques cinéma d'Anna M.

«Le cinéma, c’est comme l’amour, quand c’est bien, c’est formidable, quand c’est pas bien, c’est pas mal quand même.» (George Cukor)

Recherche