Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 février 2011 3 23 /02 /février /2011 13:47
Paramount Pictures France

Le premier véritable western des frères Coen (même si No country for old men y ressemblait déjà fort) étonne d'emblée par le ton qu'il déploie. À la différence de beaucoup de westerns récents qui prennent acte de la mort du genre et se font crépusculaires, métaphysiques ou réflexifs, True grit est un western assez « classique » qui respecte les codes du genre, la plupart du temps sans second degré. Il est adapté d'un roman de Charles Portis qui avait déjà donné lieu à une adaptation en 1969 : Cent dollars pour un shérif de Henry Hathaway, avec un John Wayne vieillissant.  

Mattie Ross, jeune fille têtue de quatorze ans, cherche à venger la mort de son père. Elle engage pour cela un shérif teigneux et part avec lui à la recherche de l'assassin. Ils sont rejoints par un représentant de la loi texane qui souhaite lui aussi mettre la main sur l'homme en question. Ces deux hommes semblent figurer en quelque sorte deux représentations de la justice : l'une sauvage, instinctive, amorale, l'autre officielle, civilisée, impartiale. Ce thème de la justice (les rapports entre loi et morale, le droit ou non à la vengeance personnelle), assez classique dans le western et le cinéma américain en général, est annoncé dès la formidable scène de procès au début du film. La jeune héroïne de True grit est comme une image de la dualité de l'âme américaine : d'une côté la bestialité et le désir de vengeance, de l'autre la pureté et le respect de la loi.

Ce personnage est particulièrement surprenant, et la maturité de l'actrice (la révélation Hailee Steinfeld) frappante. Elle parvient à imposer son obstination et son intelligence, parmi deux figures masculines finalement un peu molles : Jeff Bridges et Matt Damon. Deux adultes immatures qui sont les sources du comique du film. L'humour des frères Coen est bel et bien présent et séduit la plupart du temps, sauf lorsqu'il se fait trop « cynique » et lourd (la scène où Jeff Bridges donne des coups de pied aux enfants de la famille indienne ne m'a pas arraché un sourire). Outre cette faute de goût, le film est d'une maîtrise formelle épatante : la lumière est superbe, et quelques scènes de fusillade en plan large sont assez stupéfiantes. Ce ne sont pas vraiment les grands espaces de l'Ouest que filment les frères Coen, mais une nature plus foisonnante et toujours aussi menaçante (forêts, froid, serpents, nuit).

Hailee Steinfeld & Jeff Bridges. Paramount Pictures France

Les cinéastes prennent leur temps pour raconter cette histoire et ces personnages, et l'objet de la quête – la capture du méchant de base Tom Chaney (apparition éclair de Josh Brolin) – n'en est pas tout à fait la fin. L'attachement entre Cogburn (Jeff Bridges) et Mattie se concrétise dans une folle course finale où ce shérif revenu de tout trouve un nouveau souffle en sauvant la vie de la jeune fille. On se serait passer, en revanche, d'un épilogue un peu inutile qui nous résume la vie de merde qu'a mené Mattie après cette histoire. Néanmoins, True grit suscite un immense plaisir de spectateur, miroir du plaisir simple et direct des cinéastes, et de leur croyance très classique dans la puissance et la beauté du récit de cinéma. Un film passionnant, qui ne l'est jamais plus que quand il conserve sa ligne claire et retrouve l'esprit du genre western, sans naïveté ni ironie.

À voir aussi sur le blog
Films des frères Coen : Miller's crossing, No country for old men

4étoiles

Partager cet article

Repost 0
Published by lucyinthesky4 - dans Nouveautés
commenter cet article

commentaires

Antipho 07/03/2011 09:54

Je trouve que ce film n'a pas l'intensité dramatique qu'il semble vouloir atteindre: je n'ai pas du tout aimé la dernière scène avant l'épilogue. En plus je trouve les portraits assez superficiels. Le mot posté sur mon blog est une petite vengeance et pas une vrai critique: les Coen's brothers sont capables de tellement mieux.

copa738 01/03/2011 12:10

C'est peut-être ce fameux "classicisme" qui fait de "True Grit" une oeuvre très banale, presque indigne des frères Coen, bien que le divertissement soir au rendez-vous !

Bob Morane 27/02/2011 11:40

Je partage tout à fait ton avis. J'ai adoré le retour au vrai western.

Hallyne 26/02/2011 19:23

Je rejoins ta critique, le film prend son temps et se regarde agréablement, ce qui est le principal. Par contre c'est vrai que l'épilogue n'est pas formidable. De mon côté j'ai bien aimé cette ambiance aseptisée qui confère toute son élégance au film.

pierreAfeu 25/02/2011 08:58

Moi je suis entièrement d'accord avec toi, chère Anna. Ce film est à voir avec ses yeux de gosse. J'ai regardé la fin de 100 dollars pour un shérif en rentrant du cinéma hier et, outre une VF insupportable, le film a pris un sacré coup dans la tronche... Alors qu'ici, tout est frais et naïf. D'accord avec toi également sur cet épilogue inutile, alors que la "pré-fin" nous emportait ailleurs dans une ambiance presque surnaturelle.

selenie 24/02/2011 13:45

Je suis un peu déçu... L'ouest, le vrai semble un peu trop aseptisé, la ville est propre, les pommes sont plus rouges et étincelante qu'une OGM, la fillette traverse une rivière et ressort sèche ! Outre le casting solides, Matt Damon parfait, Barry Pepper méconnaissables, la petite Hailee Steinfeld est effectivement la très bonne surprise du film. En ce qui concerne Cogburn Jeff Bridges est très bon mais il n'égale pas le charisme de John Wayne dans "100 dollars pour un shérif". 2/4

Dr Orlof 24/02/2011 13:31

Ah moi j'adore la fin du film et même l'épilogue qui imprime une marque mélancolique d'une œuvre qui s'inscrit bien dans la lignée d'"A serious man" puisqu'il s'agit une fois de plus de montrer la vacuité des actions humaines face aux grandes questions qui agitent le monde : le Mal, la justice, la loi...
Le film n'est pas aussi "classique" que tu veux bien le dire même si les Coen abandonnent effectivement leur style "graphique" qui a été pendant longtemps leur marque de fabrique.
A part ça, nous sommes d'accord :)

mymp 24/02/2011 09:19

Comme Ben, tout pareil, aucun vertige, pas emporté du tout malgré la belle ouvrage et l'interprétation savoureuse. Et malgré les thèmes abordés, la sauce ne prend pas, le film n'est même pas ennuyeux, il est juste pas passionnant.

Ben 23/02/2011 19:34

Je viens de le voir, j'ai pas aimé... J'aimerais voir 100 dollars pour un shérif pour comparer. Sans être mauvais du tout, il donne un peu l'impression de frères Coen en roue libre, qui peinent à donner de la force à leur récit, dans l'ensemble et hormis quelques scènes, très mou. Le final comme tu dis est un peu inutile : le sacrifice, le temps qui passe... on a vu mieux.
La grande satisfaction est la jeune actrice qui donne la réplique à un Jeff Bridges pas trop mal, mais après c'est moyen...

  • : Goin' to the movies
  • Goin' to the movies
  • : Blog de critiques cinéma d'Anna M. «Le cinéma, c’est comme l’amour, quand c’est bien, c’est formidable, quand c’est pas bien, c’est pas mal quand même.» (George Cukor)
  • Contact

GOIN' TO THE MOVIES

Blog de critiques cinéma d'Anna M.

«Le cinéma, c’est comme l’amour, quand c’est bien, c’est formidable, quand c’est pas bien, c’est pas mal quand même.» (George Cukor)

Recherche