Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 juillet 2008 3 23 /07 /juillet /2008 10:00
Lu sur les blogs de dasola, heavenlycreature et Snifff, ce petit questionnaire (encore un !) sur nos goûts cinématographiques. Je ne cache pas que j'adore ce genre de petits exercices bien tordus qui me plongent souvent dans la perplexité mais qui sont parfois révélateurs. Let's do it. (un questionnaire que vous pouvez récupérer à votre compte sans vergogne, bien évidemment)

George Peppard et Audrey Hepburn. Paramount PicturesMadadayo Films
Carlotta Films

Si j'étais...

Un film Chantons sous la pluie (sans déc ?).

Un réalisateur Woody Allen.

Une histoire d'amour Vienna (Joan Crawford) et Johnny (Sterling Hayden) dans Johnny Guitar de Nicholas Ray.

Un sourire celui d’Audrey Hepburn.

Un regard les yeux globuleux de Peter Lorre.

Un acteur Gene Kelly, sinon la liste risque d’être trop longue.

Une actrice Judy Garland, idem.

Un début celui, longuement silencieux, d’Il était une fois dans l’Ouest.

Une fin je ne vois pas trop… Usual suspects ? En fait cette fin c’est plutôt le regret de mon existence de cinéphile puisque je connaissais déjà la révélation finale avant de voir le film. Si je me souviens un jour de la personne qui me l’a dite, elle passera un sale quart d’heure !

Un générique West side story.

Une scène clé sais pas... Qu’entend-t-on par « scéne clé ? ». Toutes les scènes sont «clé» d'un certain point de vue.

Une révélation j’ai des révélations toutes les semaines à peu près, c’est dire si j’ai encore des choses à découvrir.

Un gag Hitler qui s’exclame « Heil myself ! » dans To be or not to be.

Un fou rire pour que j’ai un fou rire au ciné, il faut plutôt que ça soit extrêmement mauvais. La dernière fois que ça m’est arrivé, c’est pour le « T’es pas Rex ?? » dans Speed racer qui a plongé toute la salle dans l’hilarité totale pendant un bon quart d’heure.

Un rêve dans Les fraises sauvages, le cauchemar saisissant dans la ville aux horloges sans aiguille.

Une mort celle d’Aguirre le mégalo sur son radeau envahi par les rats.

Une rencontre d'acteurs Michel Piccoli et Gene Kelly dans Les demoiselles de Rochefort.

Un fantasme c’est privé, désolé. Mais ça pourrait éventuellement avoir un rapport avec John Cusack. Ou James McAvoy. Ou les deux.

Un baiser je garde un souvenir ému de celui échangé entre Julie Gayet et Mickaël Cohen à la fin d’Un baiser s’il vous plait.

Une scène d'amour celles d’Eternal sunshine of the spotless mind.

Un plan-séquence yen a quelques uns de balèzes dans Les fils de l’homme.

Un plan tout court no idea…

Un choc plastique en couleurs Pierrot le fou.

Un choc plastique en noir et blanc Hiroshima mon amour.

Un choc tout court Festen.

Un artiste sous-estimé Jacques Demy.

Un artiste surestimé Claude Lelouch est le premier qui me vient.

Un traumatisme Full Metal Jacket.

Un gâchis trop nombreux…

Une découverte récente le cinéma de Nicholas Ray, quel génie !

Une bande originale celles des films de Wes Anderson.

Un somnifère je dors rarement devant un film, sauf quand je suis fatiguée, auquel cas la qualité importe peu : je dors même devant des chefs-d’œuvre (j’ai dormi au début de Aguirre et de The Barber).

Un frisson j’ai très rarement peur au cinéma, je l’avoue. Disons La nuit des morts vivants.

Un monstre pas trop d’expérience dans le genre. Je dirais l’alien dans le film du même nom.

Un torrent de larmes la fin du sublime Gens de Dublin de John Huston.


Jean-Paul Belmondo. Ciné Classic



Partager cet article

Repost 0
Published by lucyinthesky4 - dans Tops & co
commenter cet article

commentaires

whiplash solicitor 08/08/2011 05:38

Amazing blog site! My partner and i genuinely enjoy exactly how it’s simple on my eyes and also the details are generally effectively published. I'm asking generate an income may be informed each time a completely new post has been given. I've opted in for your feed which will work! Have a very good day time!

goodfeles 14/08/2008 20:07

Trés sympa ce "si j'étais..." qui tourne bien depuis un ptit moment. Des bons goûts ... surttout pour le choix Des gend de Dublin un trés grand film.
Et pour ton fantasme "John Cusack j'imagine que tu as vu "Les arnaqueurs" de Stephen Frears : il y est superbe.
Sinon un petit quiprocos sur Lelouch que je trouve bon et justement trop cassé par la presse.
Sinon pauvre continuation pour ce trés bon blog !

cristal! 05/08/2008 00:19

Ah, je vois que ça tourne! Je l'ai aussi fait en deuxième ou troisième page de mon blog, avec dans l'idée de rester quand même dans une certaine page contemporaine, de cinéma actuel je veux dire. J'attends tes commentaires sur mon blog :)

groundation 28/07/2008 18:43

Tes choix sont très intéressants. Heureux que quelqu'un d'autre par ici apprécie Nicholas Ray et Lubitsch qui ne sont pourtant pas mes préférés de cette époque. Ah oui, Woody Allen, je suis en train de découvrir en ce moment et c'est vraiment bien, vraiment drôle et intelligent. Bref, j'ai moi-même fais ce questionnaire su mob blog...

VincentLesageCritique 26/07/2008 13:33

Lelouch est loin d'être surestimé, il est même mestimé !
("ça y est, le revoilà et il commence déjà à me casser les pieds" dois-tu te dire !)
Sinon, ok d'acc sur tes choix !

MG 25/07/2008 14:11

Dur dur à remplir ce questionnaire c'est vrai, mais de temps en temps c'est marrant ...

SInon tu vois Anna, le fait que je me suis endormi devant Eternal Sunshine...on peut mettre ça sur le compte de la fatigue :-D
..........


Ou de l'ennui profond :-)

Snifff 23/07/2008 14:38

Je l'avais prédit, il commence vraiment à faire le tour de la blogosphère.

pierreAfeu 23/07/2008 11:46

Ravi que tu cites Resnais. Pour le reste, eh bien... Disons que je garde un très mauvais souvenir de Johnny Guitar et que, bien que nantais, je n'aime pas du tout les films de Demy... Mais ce petit questionnaire est bien amusant, n'est-ce pas ? Perso, j'ai mis un peu de temps à le remplir...

  • : Goin' to the movies
  • Goin' to the movies
  • : Blog de critiques cinéma d'Anna M. «Le cinéma, c’est comme l’amour, quand c’est bien, c’est formidable, quand c’est pas bien, c’est pas mal quand même.» (George Cukor)
  • Contact

GOIN' TO THE MOVIES

Blog de critiques cinéma d'Anna M.

«Le cinéma, c’est comme l’amour, quand c’est bien, c’est formidable, quand c’est pas bien, c’est pas mal quand même.» (George Cukor)

Recherche