Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juillet 2008 5 18 /07 /juillet /2008 12:38
Date de sortie : 16 Juillet 2008
Réalisé par Timur Bekmambetov
Avec James McAvoy, Angelina Jolie, Morgan Freeman
Film américain.
Genre : Action
Durée : 1h 50min.


A la mort de son père, un jeune homme découvre que ce dernier était un assassin professionnel. Il est alors recruté par son agence pour reprendre le flambeau...

Le genre : débilisant

Bon allez, c’est l’été, je me lance dans les critiques de films à la con. Blockbuster gonflé à la testostérone et éreintant de bêtise, Wanted s’offre une place de choix dans ma liste des navets de l’année. Insupportable et ridicule. Visuellement, c’est écœurant : le montage frénétique, les effets de style en lieu et place du style lui-même, les ralentis, le « bullet time » à répétition (vous savez, le truc trop classe où la caméra semble faire le tour de la balle qui vient d’être tirée…). Sans oublier la musique « rock » assourdissante. Mec, t’es en retard, Matrix c’était il y a dix ans ! L’intrigue tient du délire complet : une confrérie de tueurs qui reçoit ses missions d’un métier à tisser (sic), des balles dont on peut courber la trajectoire («incurve ton tir ! », réplique de l’année je pense), un père qui n’est pas celui qu’on croit, du sang qui gicle, des meurtres à gogo, des produits qui réparent les blessures, des rats qui explosent... J’aime bien le n’importe quoi, mais je préfère quand on a le n’importe quoi modeste. Or ici, ce scénario complètement barré mais tout de même laborieux sert de soutien à une philosophie de bazar (réflexion niaise sur le destin de l’homme, le libre arbitre…) et surtout à une idéologie débilisante : la fin justifie les moyens (tuer un homme, c’est peut être en sauver mille autres), on peut tuer les gens avant qu’ils ne deviennent criminels… Et puis c’est tellement mieux d’être un tueur sanguinaire qu’une lavette d’employé de bureau ! Alors vous me direz « oui, mais c’est du second degré ! ». Ah ça ! L’éternel refuge de la connerie... : « Mais faut pas me prendre au sérieux ! ». N’empêche, Wanted professe un discours qui serait détestable dans la vie publique, et qui sur écran est juste complètement débile. Ce que n'arrangent guère les rebondissements et révélations à deux francs qui ne font qu'ajouter à la confusion, qu'elle soit scénaristique ou idéologique. Pour continuer dans la comparaison avec Matrix (Bekmambetov l’a bien cherché, faut dire) : ce dernier se prenait peut-être au sérieux, mais développait au moins un propos philosophico-politique légèrement plus subtil et intelligent… Le casting sympathique sur le papier ne sauve rien du désastre : j’adore James McAvoy, mais là il écope d’un rôle ingrat, et surjoue le nullos de service comme le tueur sans scrupule. Sans parler des prestations je-m’en-foutistes de Morgan Freeman et Angelina Jolie. Vraiment rien à sauver pour ma part dans cette débauche d’effets spéciaux très laids et d’élucubrations vides et douteuses. J’ai d’autant plus envie de lui taper dessus que j’en avais lu pas mal de bien. Que cette nullité ait pu passer pour un bon divertissement dans la plupart des blogs et des critiques que j’ai lus me laisse totalement perplexe. Je n’y ai vu qu’un produit tape-à-l’œil et épuisant d’une stupidité abyssale.

Angelina Jolie. Paramount Pictures France

James McAvoy. Paramount Pictures France

À voir aussi sur le blog :
Films avec James McAvoy : Le dernier roi d'Ecosse, Jane, Reviens-moi


Partager cet article

Repost 0
Published by lucyinthesky4 - dans Nouveautés
commenter cet article

commentaires

Platinoch 10/08/2008 23:24

Je partage aussi totalement ce démolissage en règle! Ce film boursoufflé n'est rien d'autre qu'un avilissant nanar du plus mauvais gout. Et que dire de la morale plus que douteuse qui y est véhiculée?
Aneglina Jolie y cabotine, singeant ses prestations de "Lara Croft" et de "Mr and Mrs Smith". Perso, j'ai eu un fou rire géné en voyant la ridicule scène de la balle qui tourne en rond et qui tue tout le monde à la fin...
Vraiment un gros film foiré et foireux...

Keira3 05/08/2008 11:29

Moi aussi je suis une fan de James McAvoy ^^ mais là j'avoue qu'il m'a déçu. Lui qui choisissait des films très bons dans Le dernier roi d'Ecosse et Reviens-moi (et même les comédies romantiques sans prétention Jane et Pénélope) écope ici d'un rôle pas terrible. C'est bien qu'il change de type de rôle, mais le film est très moyen (pas sa faute à lui). Vive James quand même !!

Sib 24/07/2008 11:52

Alors moi, pour une raison un peu longue à expliquer, j'ai vu les trois dernières minutes du film. Et pour ne pas trop en raconter à ceux qui ne l'ont pas vu, disons que cette histoire de cercle, et la voix off sur la fin, m'ont suffit pour ne pas avoir envie de voir ce qui avait précédé. James McAvoy n'est pas à son avantage, et les quelques dialogues que j'ai entendu m'ont clairement laissé comprendre que l'intérêt était sûrement ailleurs. Bref, je n'irais pas le voir, mon fanatisme pour Mc Avoy a des limites.

diane_selwyn 21/07/2008 15:38

Pour ma part, je suis 100 % d'accord avec toi et je te rejoins dans cette critique amplement méritée pour un tel navet !!

Nostalgic du cool 19/07/2008 13:41

Et bien belle démonstration de ce qu'on appelle démolir un film, tu pourrais donner des leçons ! J'avoue qu'ayant vu la bande annonce je le sens moyen ce film surtout l'histoire du destin dans la toile à tisser et la morale que tu décris me semble très agaçante.
Par contre ayant adoré Shoot'em Up tu as piqué à vif ma curiosité Snifff, même si j'ai quand même l'impression que ce film n'est pas le délire assumé qu'etais Shoot them up. Sinon de ce que j'ai vu James Mc Avoy c'est du bon on est d'accord

Snifff 19/07/2008 00:50

Moi ça m'a bien plus. C'est un peu le Shoot'em up de l'été 2008, c'est fun, divertissant et il suffit de ne pas plonger dans l'idéologie je l'accorde un peu douteuse du film pour être satisfait. Ce qui m'a surtout bluffé, c'est la performance de McAvoy qui s'impose de film en film comme un futur grand, surtout dans un film inhabituel au vu de sa filmographie et un rôle qu'il arrive à s'accaparer avec une aisance déconcertante. Et puis j'ai eu une véritable révélation avec Angelina Jolie qui m'a véritablement bluffé. Je trouve qu'elle a pris une envergure énorme depuis Un coeur invaincu dans un rôle pourtant très très creux. Vivement le Eastwood.

Mélissa 18/07/2008 19:53

Oooh bah alors ! J'ai pris comme une série B, je dois dire, le premier ralentit m'ayant un refoidit ! Après, j'ai trouvé ça pas trop mal, mais si je te l'accorde, la morale est assez étrange. C'était juste ce qu'il fallait après une journée moisie à vendre des abonnements à des étudiants qui en ont rien à foutre que tu te lêves à 6h du mat' pour toucher une pauvre commission de 6 euros (avec pas de salaire fixe, bien entendu) ! Donc, le côté employé de bureau m'a fait bcp rire, je suis comme toi une grande fan de James Mc Avoy et le voir changer de rôle m'a bcp plu ! Donc, pk pas, pour se détendre après une journée pourrie. Après, ne chercher pas plus, ce n'est pas non plus le blockbuster de l'année !!!

  • : Goin' to the movies
  • Goin' to the movies
  • : Blog de critiques cinéma d'Anna M. «Le cinéma, c’est comme l’amour, quand c’est bien, c’est formidable, quand c’est pas bien, c’est pas mal quand même.» (George Cukor)
  • Contact

GOIN' TO THE MOVIES

Blog de critiques cinéma d'Anna M.

«Le cinéma, c’est comme l’amour, quand c’est bien, c’est formidable, quand c’est pas bien, c’est pas mal quand même.» (George Cukor)

Recherche