Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 octobre 2010 4 28 /10 /octobre /2010 15:18


Winter in wartime a rencontré un immense succès au Pays Bas au moment de sa sortie. Un phénomène compréhensible car le film se veut avant tout une fresque accessible à tous, à la gloire de la Résistance néérlandaise, et en particulier de celle du héros, un jeune garçon de quatorze ans devenu résistant presque par hasard, dont l'histoire est inspirée de faits réels. Très classique voire académique dans son traitement, le film reste cependant sobre et se garde de faire dans le tire-larme. La reconstitution historique est très soignée. On regrettera cependant l'usage systématique et redondant de la musique qui souligne inutilement chaque moment de suspense ou d'émotion.

À bien des égards, Winter in wartime est un titre programmatique. Car c'est bien ce que le film nous montre : l'hiver en tant de guerre. Les décors des paysages enneigés de la Hollande occupée stimulent l'imagination et suggèrent une menace constante. Les uniformes des soldats allemands entachent et envahissent la blancheur immaculée des paysages, comme ils marquent symboliquement la fin de l'innocence pour le personnage principal. Au delà d'une intrigue de « film de guerre intimiste » classique (les conséquences de l'Occupation et de la Résistance sur la vie d'une famille), Winter in wartime dessine le portrait touchant du jeune Michiel qui découvre peut-être trop tôt, en tout cas tragiquement, la dureté de la vie.


Michiel s'ouvre à l'amitié et au monde au contact du soldat britannique qu'il va soigner et sauver (Jamie Campbell Bower, qui sera Grindelwald dans le dernier volet de la saga Harry Potter). La dimension d'héroïsme, si elle est bien présente, n'est pas pesante : le jeune héros est un adolescent « normal ». La jeunesse des protagonistes n'est pas non plus prétexte à un attendrissement mièvre ; en cela Winter in wartime évite les pièges dans lesquels se jetait allègrement le nullissime La rafle de Rose Bosch. Si l'on a tendance ici à énumérer les défauts dont Winter in wartime est exempt, c'est que le film n'est en rien brillant ou passionnant, mais sa modestie et sa sobriété en font un spectacle populaire de qualité (pour le public hollandais en tout cas, puisqu'il n'est pas sorti en salle en France).

Notes sur le DVD
Malheureusement, aucun bonus en dehors des habituelles bandes-annonces.

[DVD reçu dans le cadre de l'opération DVDTrafic, mise en place par l'excellent site CinéTrafic]

Film disponible en DVD depuis le 5 octobre 2010 aux éditions BAC FILMS Vidéo.
Fiche CinéTrafic de Winter in wartime.

À voir également sur Cinétrafic : une liste de film sur le thème La résistance et collaboration sous la seconde guerre mondiale.


Partager cet article

Repost 0
Published by lucyinthesky4 - dans Tests DVD
commenter cet article

commentaires

whiplash claims 17/08/2011 05:28

Thanks for taking the time to discussed this, I feel strongly about information and love learning more on this. If possible, as you gain expertise, it IS extremely helpful for me. Would you mind updating your blog with more information. This is really a nice post.

  • : Goin' to the movies
  • Goin' to the movies
  • : Blog de critiques cinéma d'Anna M. «Le cinéma, c’est comme l’amour, quand c’est bien, c’est formidable, quand c’est pas bien, c’est pas mal quand même.» (George Cukor)
  • Contact

GOIN' TO THE MOVIES

Blog de critiques cinéma d'Anna M.

«Le cinéma, c’est comme l’amour, quand c’est bien, c’est formidable, quand c’est pas bien, c’est pas mal quand même.» (George Cukor)

Recherche