Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 novembre 2013 1 25 /11 /novembre /2013 14:35

Pour ceux que cela intéresse de lire mes écrits éparpillés sur la toile, voici mes productions depuis la rentrée :

- un texte sur Effets secondaires et Ma vie avec Liberace, publié pour le dossier Soderbergh de Feux Croisés (septembre).

- un compte-rendu du Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg pour Accreds (septembre)

assorti de deux critiques de films vus là-bas: Dark Touch (Marina de Van) et All Cheerleaders Die (Lucky McKee et Chris Siverston).

- un compte-rendu du Arras Film Festival, également pour Accreds (novembre).

 

http://cdn.pastemagazine.com/www/articles/Behind-the-candelabra.jpeg?1369309883

Repost 0
Published by Anna - dans Divers
commenter cet article
23 août 2013 5 23 /08 /août /2013 13:45

Bonjour tout le monde,

Mon blog est - ô surprise ! - en suspens depuis un certain temps et risque de continuer de l'être, mais je tenais à publier ce petit mot pour vous prévenir que j'existe encore et que je continue même à écrire sur le cinéma !

 

Pour me trouver, rendez-vous sur :

- Accreds.fr, un formidable site consacré aux festivals de cinéma, sur lequel vous trouverez notamment mes critiques de  Promised Land de Gus Van Sant,  Interior. Leather Bar. de James Franco ou encore  Suzanne de Katell Quillévéré, ainsi que des comptes-rendus de festivals. Et je convrirai en septembre le festival du film fantastique de Starsbourg pour Accreds !

- Interlignage.fr, où je chronique les sorties salles et DVD. Voici un lien vers l'ensemble de mes textes.

- Feux Croisés, une revue de cinéma qui publie de très intéressants dossiers thématiques consacrés à des cinéastes. J'ai contribué aux dossiers sur Resnais, Tarantino, Apatow (par deux fois !) et Demy.

 

Si vraiment vous trouvez ma prose brillante, vous pouvez aussi me lire sur papier, dans le n°502 (avril 2013) de la revue  L'Avant-Scène Cinéma, consacré à Jacques Demy.

 

That's all, folks!

 

BANNIERE

Repost 0
Published by Anna - dans Divers
commenter cet article
8 avril 2013 1 08 /04 /avril /2013 11:49
Freaks & Geeks : devenir adulte

Carded and discarded, l'épisode 7 de la première et unique saison de Freaks & Geeks, est le premier de la série à avoir été à la fois réalisé et écrit par Judd Apatow. Parce qu'il nous fallait bien une porte d'entrée et en vertu d'une politique des auteurs un peu facile, partons de celui-ci pour évoquer cette série majeure qu'est Freaks & Geeks. Arrêtée en 2000 après seulement une saison de dix-huit épisodes, la série a depuis acquis un statut « culte » amplement mérité, tant est fort et juste le portrait qu'elle fait de l'adolescence ; et tant elle se distingue parmi la masse des « teen series » qui lui succéderont, tout en en ayant clairement influencé plus d'une. Dans ses films, Apatow n'a de cesse de mettre en scène des personnages en crise, s'interrogeant sur la manière de mener leur vie, quoi donc de mieux pour inaugurer ce grand thème de son œuvre qu'une série consacrée à l'adolescence ? Freaks & Geeks, d'abord, dépeint à merveille l'univers des lycées américains que l'on connaît bien depuis les admirables teen movies de John Hughes, ce monde où se croisent diverses tribus plus ou moins populaires, des jocks aux cheerleaders en passant par ceux qui intéressent manifestement plus Apatow et le créateur de la série, Paul Feig : les freaks et les geeks, on l'aura deviné, plus en marge, moins straight, incarnant plus pleinement la crise (dans son beau sens de moment décisif et périlleux) d'adolescence.

 

La suite sur Feux Croisés...

Repost 0
Published by Anna - dans Divers
commenter cet article
10 avril 2009 5 10 /04 /avril /2009 16:50
« Au-dessus de l’entrée de notre cinéma de quartier, on peut lire en permanence : « Ici, le bonheur ne coûte pas cher ». Et il est vrai que je suis heureux au cinéma, même si le film est mauvais. Beaucoup de gens, je l’ai lu quelque part, passent leur vie à chérir les moments inoubliables de leur passé : la découverte du Parthénon à l’aube, la rencontre, une nuit d’été dans Central Park, d’une belle fille solitaire avec laquelle on saura établir des rapports tendres et naturels, pour parler comme les livres. Moi aussi, un soir j’ai rencontré une fille dans Central Park, mais je n’en conserve pas un très grand souvenir. Ce dont je me souviens par contre, c’est du moment où, dans La chevauchée fantastique, John Wayne tue trois hommes avec sa carabine, tout en se jetant sur le sol dans la rue poussiéreuse, et de celui où, dans Le troisième homme, le petit chat découvre Orson Welles dans l’embrasure d’une porte. »

Le cinéphile/The moviegoer (Walker Percy, 1961)


Repost 0
Published by lucyinthesky4 - dans Divers
commenter cet article
25 décembre 2008 4 25 /12 /décembre /2008 15:14
Pas les 10 meilleurs albums, plutôt 2008 en 10 albums qui m'ont marquée. J'ai un rapport à la musique beaucoup moins intellectuel qu'au cinéma, je serais bien incapable d'écrire une critique de disque ou d'argumenter correctement sur mon goût pour tel ou tel artiste. Tout ce que je peux dire, c'est que les disques listés ci-dessous m'ont procuré un plaisir intense.
Mon top des films de l'année (on est tout de même sur un blog cinéma!) arrivera dans les premiers jours de janvier.

1. 2.3.
4.5.6.7.

8.9.10.


Découvrez Vampire Weekend!
Bien évidemment, j'en ai oublié deux : et , ce qui me conforte dans l'idée que j'ai raison de noter absolument tous les films que je vois, sans quoi mon top ciné risquerait d'être cruellement incomplet...
 
JOYEUX NOËL !

Vince Vaughn et Paul Giamatti. Warner Bros. France
(oui Vincent, j'ai copié...) (je me venge de ta pique de Noël !)


Repost 0
Published by lucyinthesky4 - dans Divers
commenter cet article
21 décembre 2008 7 21 /12 /décembre /2008 21:04
Un peu de détente pour les fêtes :
La blague de la semaine nous vient de notre chère ministre de la  «culture», Christine Albanel, qui justifie la réforme de l'audovisuel dans ces termes :

« Si nous pouvons avoir un Visconti ou un Fellini sur TF1 à 20h30, fût-ce au prix d'une deuxième coupure [de publicité], je pense qu'on ne peut que s'en réjouir »

Un tel optimisme confine à la bêtise finie. Ou au foutage de gueule.
Mieux vaut en rire...


Repost 0
Published by lucyinthesky4 - dans Divers
commenter cet article
27 octobre 2008 1 27 /10 /octobre /2008 23:59
La liste qui sort quelque peu la blogosphère de sa torpeur en ce moment ne vient pas de chez moi, et elle n'est pas cinématographique. C'est fou !
Invitée par l'ami pL à citer 10 chansons qui me ressemblent, je me prête volontiers au jeu, si difficile soit-il ! Et tant qu'il reste un peu de monde à parrainer, je vais passer le relais aux asiaphiles, à DZ et MG, à Sib, à Platinoch et à Al1.

THE LIBERTINES - I GET ALONG
JOHN LENNON - GIMME SOME TRUTH
THE KINKS - TWO SISTERS
GRANDMASTER FLASH & THE FURIOUS 5 - THE MESSAGE
TELEVISION - VENUS
VAMPIRE WEEKEND - A-PUNK
BOB DYLAN - BALLAD OF A THIN MAN
RON SEXSMITH - THE IMPOSSIBLE WORLD
OTIS REDDING - FA-FA-FA-FA (SAD SONG)
NOIR DESIR - A L'ENVERS A L'ENDROIT






Repost 0
Published by lucyinthesky4 - dans Divers
commenter cet article
18 avril 2008 5 18 /04 /avril /2008 17:09
Warner Bros.      

Je ne peux m'empêcher de ressortir cette vieille rubrique pour l'occasion tellement c'est aberrant... On notera la différence de classe assez flagrante.


Repost 0
Published by lucyinthesky4 - dans Divers
commenter cet article
3 janvier 2008 4 03 /01 /janvier /2008 15:55
Cinefeed.com est un blog collectif écrit par des amateurs passionnés de cinéma.
Vous y trouverez des critiques de films récents mais également ceux qui nous ont marqué pour une raison ou pour une autre.
Vous y trouverez également une section entièrement dédiée au box-office Français avec les chiffres de la semaine / week-end, une analyse détaillée du box-office de la semaine passée et une analyse de la carrière de certains films.

Vous voulez publier le contenu de votre blog de cinéma sur cinefeed.com ?
Alors voici ce que vous devez savoir :

Est-ce que c'est payant ?
* NON, c'est entièrement gratuit
* Nous vous demandons juste d'ajouter cinefeed.com à votre blog-roll ET de rédiger une courte note qui décrit notre service.
* Si vous n'avez pas de blog-roll l'article suffira
* Lien vers cinefeed.com
Titre: Cinefeed.com: actualités, critiques et box-office cinéma
Lien: http://www.cinefeed.com

Qu'est-ce que je gagne ?
* Vos articles sont publiés ici avec le lien pointant sur votre site (donc plus de traffic)
* Votre site est référencé par cinefeed.com et automatique inclu dans notre annuaire (donc plus de notoriété)

Est-ce que mon site est automatiquement ajouté ?
* Une fois que votre lien est mis en ligne et après vérification que votre contenu n'est pas offensant vous serez ajouté dans la liste des blogs

Si ça vous dit, rendez vous ici.


Repost 0
Published by lucyinthesky4 - dans Divers
commenter cet article
9 septembre 2007 7 09 /09 /septembre /2007 11:26
Salut tout le monde ! Je suis enfin de retour après de multiples absences et bugs (surtout des bugs...) qui m'ont interdit de continuer à nourrir ce blog pendant l'été. Bref, me voici enfin ! Je me vois mal critiquer tous les films vus au ciné cet été, aussi voici un petit classement avec un petit avis en dessous, en attendantles gros avis sur les prochains films que j'aurais vu !
Bonne rentrée à tous !

EDIT : Ah ben en plus je suis blogstar du moment ! Il était temps que je m'y remette^^

The Bubble, d'Eytan Fox
Film israëlien formidable et bouleversant, d'une grande sensibilité, avec des personnages attachants et bien croqués. Noam, Ashraf, Yali, Lulu... cherchent à vivre comme ils l'entendent malgré leurs différences et malgré la guerre qui gronde tout autour d'eux. Le final tragique pointe du doigt l'absurdité de leur situation et le drame de cette jeunesse aux ailes coupées par un conflit meurtrier et sans fin.

2 days in Paris, de Julie Delpy
Cette comédie romantique exhibe avec humour et finesse les petites problèmes d'un couple de trentenaire intercontinental (elle est française, il est américain). On pense parfois à Woody Allen, pour les dialogues mordants et délicieusment absurdes. Julie Delpy exploite avec malice tous les clichés possibles sur les Français comme sur les Américains et livre au bout du compte un film criant de vérité.

Ratatouille, de Brad Bird
Un régal. Une merveille graphique associé à un scénario astucieux qui plaira aux petits comme aux grands. Le choix de Paris comme lieu de l'action s'avère un joli contrepied à une certaine Amérique, celle de l'intolérance... et de la malbouffe ! Une nouvelle réussite pour Disney/Pixar, exceptionnellement drôle et rythmée.

Hairspray, d'Adam Shankman  (++)
Une comédie musicale rythmée et euphorisante ou tout concourt à faire nous passer un excellent moment. On note la qualité des musiques assez kitsch, des décors colorés et de l'interprétation : John Travolta, Chritopher Walken, Michelle Pfeiffer s'en donnent à coeur joie, Zac 'High School Musical' Efron révèle qu'il sait jouer et Nicole Blonsky est une petite nouvelle prometteuse. La morale discrètement anticonformiste ne peut pas faire de mal.

Planète terreur, de Robert Rodriguez  (+)
Le deuxième volet du dyptique 'Grindhouse' s'avère particulièrement fun en jouant à fond le jeu du pastiche. Rodriguez s'amuse à accumuler les hilarantes horreurs visuelles, les répliques pas piquées des vers, et les 'bugs' bien placées et drôles. S'il est moins personnel et moins profond que le N°1 de Tarantino, Planète Terreur remplit tout de même au moins une mission : faire s'éclater le spectateur.

Les fantômes de Goya, de Milos Forman  (+)
Un film assez inégal, que j'ai pourtant apprécié. Si le personnage de Goya (et son interprête Stellan Skarsgard) est sans grand relief, en revanche le suspense mis en place autour des problématiques de l'Inquisition et de la Révolution est très bon. Javier Bardem et Natalie Portman (malgré, pour elle, un maquillage un peu ridicule dans la seconde partie du film !) offre d'excellentes compositions. Forman perd un peu le fil de son film en cours de route mais, entre temps, on aura eu droit à une scène de torture d'une intensité et d'une profondeur saisissantes.

Die Hard 4 : Retour en enfer, de Len Wiseman  (+)
Excellent quatrième volet de la série, tout à fait dans l'esprit des trois premiers. Un film américain au possible mais qui l'assume entièrement, va à 100 à l'heure et n'ennuie jamais. Bruce Willis, comme à son habitude, assure le show et campe son John McLane avec autodérision.

Les Simpson, de David Silverman
Drôle et sympa. On retrouve avec plaisir la famille la plus subversive d'Amérique, même si le passage au cinéma a quelque peu écorché le mordant habituel. Même Homer trouve à la fin sa rédemption de père. Mais ne boudons pas notre plaisir : les répliques bien senties, les situations burlesques ou ironiques et, surtout, Spider Cochon, nous ont fait passer un bon moment.

La fille coupée en deux, de Claude Chabrol
Un film intéressant qui vaut surtout pour l'interprétation (j'ai adoré Benoît Magimel en dandy, caricatural mais jubilatoire). Le propos du film reste quand même très léger, même si l'on peut apprécier l'ambiance quasi-balzacienne et les ressorts psychologiques parfois grossiers mais bien vus.

Harry Potter et l’ordre du Phénix, de David Yates  
Les qualités habituelles des adaptations ciné d'HP : une réussite visuelle, une interprétation d'un niveau toujours aussi bon (en particulier la nouvelle venue Evannah Lynch, dans le rôle de Luna Lovegood). En revanche, en tant que fan des bouquins, j'ai tout de même été déçu par certains choix du scénario, qui donnent l'impression que tout arrive de façon gratuite. J'attend l'opus qui me donnera une jubilation équivalente à celle des bouquins.

Les 4 fantastiques et le surfeur d’argent, de Tim Story
Autant le premier était divertissant, autant cette suite s'avère des plus laborieuses. Prévisible au possible, répétitif, assez gnangnan : bref, même pour un blockbuster d'été, ces 4 fantastiques n'offrent pas le spectacle attendu. Reste le fameux surfeur d'argent, un 'personnage' entièrement créé par ordinateur mais étrangement poétique.


Repost 0
Published by lucyinthesky4 - dans Divers
commenter cet article

  • : Goin' to the movies
  • Goin' to the movies
  • : Blog de critiques cinéma d'Anna M. «Le cinéma, c’est comme l’amour, quand c’est bien, c’est formidable, quand c’est pas bien, c’est pas mal quand même.» (George Cukor)
  • Contact

GOIN' TO THE MOVIES

Blog de critiques cinéma d'Anna M.

«Le cinéma, c’est comme l’amour, quand c’est bien, c’est formidable, quand c’est pas bien, c’est pas mal quand même.» (George Cukor)

Recherche